VI
Voyages Individuels menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Voyages sur-mesure Calendriers Communication Contact Mentions Légales
Tous nos voyages Fr Eng
VI
Retour au voyage précédent
Bayreuth – Août 2022
Nouvelle production du Ring
Du 10 au 16 août 2022
Nombre limité de participants
Retour à la colline sacrée
Bulletin d'inscription

Nouvelle production du Ring

Retour à la colline sacrée

C’est la colline sacrée… Un lieu magique que tout mélomane doit gravir au moins une fois dans sa vie. Depuis 1876, le Festival de Bayreuth crée l’événement chaque été autour des opéras de Wagner. L’atmosphère de cette ville, située au nord de la Bavière, est indescriptible tant y règne l’amour de l’opéra.

 

Initialement prévue pour 2020, la production d’un nouveau Ring est annoncée pour cette nouvelle édition. Très attendue, cette Tétralogie (L’Or du Rhin, La Walkyrie, Siegfried,
Le Crépuscule des dieux) sera mise en scène par l’autrichien Valentin Schwarz et dirigée par le finlandais Pietari Inkinen. Festival de Bayreuth oblige, les distributions réunissent les grandes voix wagnériennes de notre époque, notamment Klaus Florian Vogt en Siegmund, Andreas Schager en Siegfried ou Irene Theorin en Brünnhilde.

 

À Bayreuth, tout prête à la légende. La musique bien sûr, mais également l’acoustique exceptionnelle du théâtre. Conformément aux souhaits de Wagner, l’orchestre est invisible dans la fosse. « L’abîme mystique », disent les chanceux qui ont pu assister à une représentation de ce festival très couru…

Votre programme

LE RING – Tétralogie de Richard Wagner

 

Le Festival de Bayreuth continue de fasciner. Après les spectacles iconoclastes de Frank Castorf, voici l’heure de la jeunesse. Cette nouvelle intégrale du Ring sera mise en scène par l’Autrichien Valentin Schwarz, 30 ans, et sera dirigée par le chef finlandais Pietari Inkinen, 39 ans. Le premier, ancien assistant de Kirill Serebrennikov, s’est fait remarquer par de beaux spectacles à Vienne et le second est actuellement chef de la Radio Allemande de Sarrebrück & Kaiserlautern. Quand on sait que le Festival de Bayreuth avait choisi Kirill Petrenko à la première du précédent cycle, on peut légitimement placer les espoirs les plus fous dans la direction de Inkinen ! Les interprètes de ce Ring 2022 sont superlatifs. Un Ring comme un rêve éveillé, avec des musiciens d’exception.

 

 

MERCREDI 10 AOÛT – BAYREUTH

 

À 18h, au Festspielhaus :

 

L’OR DU RHIN

 

Orchestre et Choeur du Festival de Bayreuth

Pietari Inkinen : Direction musicale
Valentin Schwarz : Mise en scène

 

John Lundgren : Wotan
Raimund Nolte : Donner
Attilio Glaser : Froh
Daniel Kirch : Loge
Christa Mayer : Fricka
Elisabeth Teige : Freia
Okka von der Damerau : Erda
Olafur Sigurdarson : Alberich
Arnold Bezuyen : Mime
Jens-Erik Aasbø : Fasolt

 

 

Des quatre oeuvres qui composent la Tétralogie, L’Or du Rhin est certainement celui qui se rapproche le plus du conte. Nous sommes ici dans l’univers des Dieux et des mythes germaniques. Composé en 1854, le style de l’opéra n’a rien à voir avec celui du Crépuscule des Dieux, écrit 20 ans plus tard. Et pourtant, que de scènes sublimes, depuis le Prélude en mi bémol majeur symbolisant le Rhin, à la scène de la forge ou l’entrée des Dieux au Walhalla ! Ce premier volet est mis en scène, comme tous les autres, par le metteur en scène autrichien Valentin Schwarz, qui a reçu en 2017 un prix qui semble augurer du meilleur puisqu’il s’agit du… Ring Award. Dans les rôles-titres de L’Or du Rhin, on retrouve Daniel Kirch, Christa Mayer, Olafur Sigurdarson.

 

 

JEUDI 11 AOÛT – BAYREUTH

 

À 16h, au Festspielhaus :

 

LA WALKYRIE

 

 

Orchestre et Choeur du Festival de Bayreuth

Pietari Inkinen : Direction musicale
Valentin Schwarz : Mise en scène

 

Klaus Florian Vogt : Siegmund
Georg Zeppenfeld : Hunding
John Lundgren : Wotan
Lise Davidsen : Sieglinde
Iréne Theorin : Brünnhilde
Christa Mayer : Fricka
Kelly God : Gerhilde
Brit-Tone Müllertz : Ortlinde

 

 

L’Or du Rhin et La Walkyrie sont les seuls opéras de la Tétralogie à avoir été créés avant l’ouverture du Festival de Bayreuth en 1876. Dès ce premier volet (L’Or du Rhin n’étant qu’un « prologue »), l’écriture de Wagner évolue : nous quittons le strict monde des Dieux pour entrer dans l’univers des hommes. Ici, l’amour tragique et incestueux bouscule les passions. C’est peut-être dans La Walkyrie qu’on retrouve la plus belle distribution vocale de ce Festival de Bayreuth 2022 : Klaus Florian Vogt, Georg Zeppenfeld, Lise Davidsen, Iréne Theorin et Christa Mayer. Tous sont d’immenses chanteurs wagnériens, aguerris aux terribles exigences de la partition.

 

 

SAMEDI 13 AOÛT – BAYREUTH

 

À 16h, au Festspielhaus :

 

SIEGFRIED

 

Orchestre et Choeur du Festival de Bayreuth

Pietari Inkinen : Direction musicale
Valentin Schwarz : Mise en scène

 

Andreas Schager : Siegfried
Arnold Bezuyen : Mime
John Lundgren : Le randonneur
Olafur Sigurdarson : Alberich
W. Schwinghammer : Fafner
Okka von der Damerau : Erda
Daniela Köhler : Waldvogel

 

Siegfried a connu une genèse extrêmement complexe. La composition débute en effet en 1856, mais suite à des difficultés dans sa vie personnelle (entre temps il aura écrit Tristan et Isolde), Wagner laisse passer sept ans pour achever l’opéra. L’évolution du langage musical est considérable : le livret multiplie les scènes intimes à deux personnages, porté par le flux d’un orchestre aux dimensions cosmiques. Siegfried sera créé le 16 août 1876, durant le tout premier Festival de Bayreuth. Pour son grand retour sur la colline sacrée, l’ouvrage profite en 2022 de la direction du chef finlandais Pietari Inkinen et surtout d’une distribution étincelante : Olafur Sigurdarson, Okka von der Damerau, Daniel Köhler. Dans le rôle-titre, Andreas Schager est un exceptionnel Siegfried.

 

 

LUNDI 15 AOÛT – BAYREUTH

 

 

À 16h, au Festspielhaus :

 

LE CRÉPUSCULE DES DIEUX

 

Orchestre et Choeur du Festival de Bayreuth

Pietari Inkinen : Direction musicale
Valentin Schwarz : Mise en scène

 

Stephen Gould : Siegfried
Michael Kupfer-Radecky : Gunther
Olafur Sigurdarson : Alberich
Albert Dohmen : Hagen
Iréne Theorin : Brünnhilde
Elisabeth Teige Gutrune : Christa Mayer Waltraute

 

Aboutissement de La Tétralogie, Le Crépuscule des Dieux a connu au moins trois fins différentes. Wagner hésita, semble-t-il, sur le sens philosophique à apporter à la conclusion de son Ring, suivant qu’il prolonge une philosophie bouddhiste ou schöpenhauerienne. Créé le 17 août 1876, Le Crépuscule des Dieux montre tous les moyens vus et entendus dans les trois précédents volets à leurs sommets. Nul doute que l’équipe formée par le chef Pietari Inkinen et le metteur en scène Valentin Schwarz ne déploie dans ce dernier opus une forme d’accomplissement dramatique et musical. Parmi les chanteurs de cette ultime journée, on retrouve notamment Stephen Gould, Michael Kupfer-Radecky, Olafur Sigurdarson, Albert Dohmen et Irene Theorin.

 

 

VOS OPTIONS

 

VENDREDI 12 AOÛT – BAYREUTH

 

À 16h, au Festspielhaus – spectacle optionnel :

 

TRISTAN ET ISOLDE, de R. Wagner

 

Orchestre et Choeur du Festival de Bayreuth

Cornelius Meister : Direction musicale
Roland Schwab : Mise en scène

 

Stephen Gould : Tristan
Georg Zeppenfeld : Marke
Catherine Foster : Isolde
Markus Eiche : Kurwenal
Olafur Sigurdarson : Melot
Ekaterina Gubanova : Brangäne
Jorge Rodríguez-Norton : Un berger
Raimund Nolte : Un timonier
Siyabonga Maqungo : Jeune marin

 

 

C’est l’une des plus belles oeuvres d’amour jamais écrites. Durant un intermède à Siegfried, Richard Wagner réalise la fusion complète entre texte et musique. Tristan et Isolde nous emporte dans un torrent démentiel de passions (que le philosophe Nietzsche compara à de l’érotisme quasiment obscène !), associé à une réflexion philosophique qui touche aux plus profonds fondements de l’existence humaine. Ce sublime opéra sera joué par le couple Stephen Gould en Tristan et Catherine Foster en Isolde. La grande Ekaterina Gubanova signe une Brangäne d’excellence, tandis que le chef Cornelius Meister est considéré comme l’une des toutes meilleures baguettes d’Allemagne. À la mise en scène, Roland Schwab promet une vision radicale de la célèbre histoire moyenâgeuse.

 

 

DIMANCHE 14 AOÛT – BAYREUTH

 

 

À 16h, au Festspielhaus – spectacle optionnel :

 

LOHENGRIN, de R. Wagner

 

Orchestre et Choeur du Festival de Bayreuth

Christian Thielemann : Direction musicale
Yuval Sharon : Mise en scène

 

Georg Zeppenfeld : Heinrich der Vogler
Klaus Florian Vogt : Lohengrin
Camilla Nylund : Elsa von Brabant
Martin Gantner : Friedrich von Telramund
Petra Lang : Ortrud
Derek Welton : Le héraut du roi

 

 

Lohengrin est une date fondamentale dans l’oeuvre de Wagner. Écrit entre 1845 et 1848, l’opéra est un peu la matrice du Ring à venir. Avec ses thèmes empruntés à la religion chrétienne et aux contes populaires, le compositeur signe le point de départ des grandes épopées futures. C’est d’ailleurs par ce biais qu’il séduira le roi Louis II de Vienne (le monarque bavarois fit reconstruire dans son château de Linderhof une grotte pour profiter de la musique de son compositeur préféré !). Et c’est grâce à l’argent de Louis II que le Théâtre de Bayreuth put être construit… Ce grand opéra romantique est donné ici dans la version du metteur en scène Yuval Sharon. L’immense chef (et garant de la meilleure tradition germanique) Christian Thielemann a réuni une équipe exceptionnelle. Outre Klaus Florian Vogt dans le rôle-titre, on pourra apprécier l’Elsa de Camilla Nylund, la Ortrud de Petra Lang et Derek Walton en héraut du roi.

Prix par personne

 

VOS HÔTELS

 

HOTEL RHEINGOLD (****)
L’Hotel Rheingold vous accueille au coeur de Bayreuth, à seulement 300 mètres de la place Marktplatz. Il vous propose un hébergement confortable et une décoration classique.

 

 

GOLDENER ANKER (****)
Hôtel de tradition du centre historique de Bayreuth, le Goldener Anker accueillit jadis Anton Bruckner ; cet établissement est l’adresse idéale des amoureux du style Wagnérien. Plein de charme, il développe des valeurs d’authenticité et de service.

 

 

Rheingold :
Forfait en chambre double : 6 420 €
Supplément chambre individuelle : 582 €

 

Goldener Anker :
Forfait en chambre double : 7 570 €
Supplément chambre individuelle : 1 740 €

Forfait en chambre Junior suite : 7 660 €
Supplément chambre individuelle : 1 830 €

 

 

Le prix de ce voyage comprend : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 6 nuits • la taxe de séjour • les places de spectacle en catégorie A1 pour Le Ring • une participation au mécénat au profit du Festival de Bayreuth contribuant d’une façon très significative à la préservation de la Maison du Festival • l’assistance rapatriement.

 

Le prix de ce voyage ne comprend pas : les spectacles optionnels • les extras • le transport • les transferts aéroport.

 

Spectacles optionnels :

 

Le 12 août – Tristan et Isolde :

• Catégorie A1 : 2 215 €
• Catégorie A2 : 2 180 €

 

Le 14 août – Lohengrin :

• Catégorie A1 : 983 €
• Catégorie A2 : 953 €

 

Séjour individuel.

 

Transport et transferts aéroport sur demande.

 

Programme et prix communiqués sous réserves de modification de la part du Bayreuther Festspiele, ou par décision gouvernementale, en raison d’éventuelles contraintes sanitaires.

Et aussi...
Nouvelle production du Ring
Du 10 au 16 août 2022
Chef de projet

Aliénor Elbaz du Peloux

+33 (1) 43 59 20 37

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur
Chef de projet

Aliénor Elbaz du Peloux

+33 (1) 43 59 20 37

Contacter par courriel
Inscriptions

Sur liste d’attente