VA
Voyages Accompagnés menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Calendriers Communication Contact Mentions Légales
Fr Eng
VA
Retour au voyage précédent
Croisière « Visconti » – Mai 2022
Ses rêves, sa musique, ses lieux magiques, à bord du Sea Cloud II
Du 21 au 29 mai 2022
Nombre limité de participants
Musique et cinéma
Croisière privatisée
Bulletin d'inscription

Croisière "Visconti"

Ses rêves, sa musique, ses lieux magiques, à bord du Sea Cloud II

« Je veux rester une énigme ! » Ces mots, prononcés par Ludwig dans Le crépuscule des Dieux, sont à l’image de leur auteur, Luchino Visconti. Et c’est précisément cette énigme que nous vous proposerons d’élucider ensemble, tout au long de cette croisière inédite à bord du Sea Cloud II.

 

Vous y serez à la fois acteurs et spectateurs. Car les arts et la beauté y seront déclinés sous toutes leurs formes, rythmant notre séjour tantôt par une escale au pied du volcan Stromboli, ou lors d’un bal costumé dans l’inoubliable Palazzo Gangi du Guépard, et encore lors d’un concert évoquant Farinelli dans un sublime trésor Napolitain.

 

Car il n’en fallait pas moins pour célébrer Visconti, le plus merveilleux des réalisateurs mélomanes, qui a su transformer l’émotion musicale en image, avec tant de talent.

 

Alliant la beauté au plaisir, le charme à l’émotion, nous poursuivrons la quête de Luchino Visconti, aristocrate du Nord de l’Italie, qui s’est toujours passionné pour le sort méridional de son pays.

Votre programme

 

DES GUIDES PASSIONNANTS, DE MERVEILLEUX MUSICIENS, DES HÔTES DE PRESTIGE, VOUS ACCOMPAGNERONT TOUT AU LONG DE VOTRE PÉRIPLE.
VOUS PROFITEREZ ÉGALEMENT DE LA VISITE SURPRISE D’UNE PERSONNALITÉ DU CINÉMA ITALIEN.

LES ARTISTES À BORD DU SEA CLOUD II

 

Pierre-François Dollé – Maître à danser

Après une carrière de danseur soliste dans plusieurs compagnies en Allemagne et en Angleterre, Pierre-François Dollé enseigne les danses anciennes et classiques. Il intervient à la Philharmonie de Paris ou avec l’ensemble musical Les Arts Florissants, et participe à des productions de l’Opéra national de Paris dont Les Boréades, Les Noces de Figaro, Les Indes Galantes, etc. Chorégraphe et danseur, il sera notre maître à danser lors de la reconstitution du mythique bal du Guépard au palais Gangi.

 

Marie-Nathalie Lacoursière – danseuse & comédienne

Marie-Nathalie Lacoursière débute sa carrière de danseuse baroque en 1993. Elle fonde sa compagnie de danse en 2008 à Montréal, Les Jardins Chorégraphiques, et est Directrice associée du Toronto Masque theater durant 15 ans. Elle collabore régulièrement avec le chef Luc Beauséjour dans sa série Clavecin en Concert. Leur production de Venus and Adonis de John Blow leur ont valu le Prix Opus du Concert de l’Année en 2019. Depuis plus de 25 ans qu’elle sillonne la planète, Marie-Nathalie a été invitée à de très nombreux festivals internationaux.

 

Touve R. Ratovondrahety – Metteur en scène & PIANISTE

L’art et le style de Touve R. Ratovondrahety sont nés de l’alchimie entre l’héritage de sa culture malgache et de sa vie musicale en Europe. Sa formation intuitive à Madagascar est complétée par un cursus classique en France couronné de prix. Ses compositions servent le cinéma, la haute couture ou la publicité. Pianiste à l’Opéra national de Paris et titulaire des grandes orgues de Sainte Cécile, il orchestrera notre croisière avec virtuosité et bonne humeur.

 

Marc-Olivier Poingt – Pianiste

Né en 1997 et formé au conservatoire de Bordeaux, Marc-Olivier Poingt est révélé́ au public dès l’âge de 14 ans. Il collabore régulièrement avec la mezzo-soprano Béatrice Uria-Monzon et enregistre son premier disque en 2018, A long way, reflet de ses diverses influences dans les univers du jazz et de la musique classique. Talent en devenir, l’agilité de son doigté accompagnera les différentes voix de notre croisière et nous réservera quelques variations dont il a le secret.

 

LA PROGRAMMATION ARTISTIQUE N’EST À CE JOUR PAS ENCORE FINALISÉE EN RAISON DU RÉCENT DÉCALAGE DES DATES DE NOTRE CROISIÈRE AU PRINTEMPS 2022, CE POURQUOI NOUS NE SOMMES PAS EN MESURE DE VOUS COMMUNIQUER LE NOM DE TOUS LES ARTISTES QUI SERONT PRÉSENTS À BORD DU SEA CLOUD II, OÙ QUI NOUS REJOINDRONS PONCTUELLEMENT AU FIL DE NOTRE VOYAGE. NOUS VOUS LES DÉVOILERONS PROCHAINEMENT. SANS OUBLIER LES « SURPRISES » QUE NOUS VOUS LAISSERONS LE PLAISIR DE DÉCOUVRIR EN COURS DE CROISIÈRE…

 

 

Les conférenciers à bord du Sea Cloud II

 

Francine Van Hertsen – Historienne de l’art

Après avoir étudié à l’école du Louvre et à l’Institut de restauration de Florence, Francine van Hertsen a travaillé dans les laboratoires de restauration de peintures des Metropolitan Museum de New York et Winterthur Museum. Elle a restauré le patrimoine français à Rome pendant plus de 20 ans et a également participé à la restauration des fresques de la chapelle Sixtine. Tout au long de du périple, Francine vous fera partager son amour de l’art et de l’Italie.

 

René Marx – Monsieur cinéma

Rédacteur en chef adjoint de L’Avant-Scène Cinéma et spécialiste du cinéma italien, René Marx a publié en 1988 ses premières chroniques pour La Quinzaine littéraire. Il est l’auteur de plusieurs livres et contribue à de nombreuses revues internationales. Professeur, collaborateur de l’Encyclopaedia Universalis, il est aussi traducteur de l’anglais et de l’italien. Il a été membre du jury FIPRESCI aux festivals de Locarno (Suisse) en 2015, Lecce (Italie) et Valladolid (Espagne) en 2016, Karlovy Vary (République tchèque) en 2018, Vladivostok (Russie) en 2019.

 

 

LA FUGUE PASSE DERRIÈRE LA CAMÉRA ! IMMERGEZ-VOUS DANS L’UNIVERS DE VISCONTI

Devenez un véritable acteur et immergez-vous dans l’univers de Visconti

En tant que metteur en scène de vos plaisirs, nous avons réuni les meilleurs talents pour préparer cette parenthèse enchantée.

 

Premier décor, le somptueux et baroque palais Gangi. Mesdames, que vous soyez la respectable princesse Marina ou la généreuse Angelica, notre costumière saura vous guider dans la confection d’une robe. Quant à vous Messieurs, l’habit est de rigueur lorsqu’on paraît dans le monde sous les traits du charmant Tancrède ou du clairvoyant prince Salina. Si une tenue de soirée plus récente retient votre préférence, n’hésitez pas à l’agrémenter d’accessoires (éventail, chignons bas ornés de fleurs, de rubans ou de perles) et de gants blancs pour les hommes.
Et pour parfaire votre mise et séduire l’aristocratie, esquissez quelques pas de mazurka ! Si une initiation vous sera proposée lors de notre voyage, notre maître à danser animera pour ceux qui le souhaitent des ateliers de danse à Paris. La valse caractéristique du Guépard n’aura alors plus de secrets pour vous !

 

Second décor, les ors du Real Monte Manso di Scala qui accueilleront les envoûtantes voix des castrats, sous la figure du légendaire Farinelli. Une robe à plis Watteau, avec sa jupe gonflée par les paniers, sera du plus bel effet pour flatter les courbes de votre silhouette féminine. L’habit à la française masculin, composé de gilets aux broderies florales raffinées et d’une culotte très Ancien Régime, seront du meilleur goût à une époque où la cour de France règne sur les arts en Europe.
Si vous avez l’envie de profiter de cette croisière pour porter une création sur mesure qui sublimera votre expérience, lors du grand bal au Palais Gangi, nous vous suggérons de faire appel à une spécialiste du costume historique,

 

Marie-hélène Repetto – spécialiste en costumes historiques

 

Nous vous invitons à vous mettre en relation avec Marie-Hélène Repetto d’ici l’été si vous souhaitez passer par ses services pour la confection de vos tenues « Visconti » – nous tenons ses coordonnées à votre disposition.

 

Votre navire

Sea Cloud II (grand luxe)

Comptant sans aucun doute parmi les plus beaux voiliers du monde, le Sea Cloud II est un véritable palace flottant 5 étoiles. Sa capacité de 55 cabines seulement préserve une atmosphère intime qui se prête à notre exploration cinéphile et musicale. Outre un équipage parfaitement formé, il offre un confort et des services d’exception.

 

Samedi 21 mai – Paris/Rome

 

ECCO ROMA, SIGNORE ! CE PEU DE MOTS OPÉRA EN MOI UNE RÉVOLUTION COMPLÈTE, JE NE SAURAIS EXPRIMER LE TROUBLE, LE SAISISSEMENT QUE ME CAUSA L’ASPECT LOINTAIN DE LA VILLE ÉTERNELLE. TOUT À MES YEUX DEVINT GRAND, POÉTIQUE, SUBLIME. »
Ces mots prononcés par Berlioz en 1830, à l’approche de Rome pour se rendre à la Villa Médicis, illustrent avec tant de justesse l’émotion sans cesse renouvelée à chaque retour dans la Ville éternelle.

 

Arrivée à Rome en début d’après-midi (transport sur demande).

Vol suggéré au départ de Paris : départ de Paris Charles-de-Gaulle à 12h30 – arrivée à Rome à 14h35.
Accueil à l’aéroport et transfert en centre-ville.

Après vous être installés au splendide hôtel Hassler, point névralgique du cinéma italien de la grande époque, et une conférence de présentation de notre voyage, nous visiterons un lieu exclusif et unique, l’Oratoire du Gonfalone, temple de beauté réunissant l’architecture, la peinture et la musique.

Rome s’offrira à vous, horizon magique, lors d’un cocktail dinatoire sur la terrasse de l’hôtel Hassler. Puis nous découvrirons des lieux insolites de Rome, sublimés par les éclairages nocturnes.

 

Dimanche 22 mai – Rome/Civitavecchia

 

« ON NE PEINT BIEN SON PROPRE COEUR QU’EN L’ATTRIBUANT À UN AUTRE », Chateaubriand

 

Après une visite exclusive des légendaires studios Cineccita, nous nous dirigerons vers Civitavecchia. C’est là que nous découvrirons le Sea Cloud II, magnifique voilier sur lequel nous voguerons durant notre escapade Viscontienne. Luxe, confort et plaisir de la grande marine à voile seront au rendez-vous.

Nous appareillerons en fin d’après-midi.

Autour d’un verre de bienvenue que nous vous présenterons notre équipe ainsi que les artistes qui vous accompagneront tout au long de votre croisière.

Lors de notre première soirée à bord pour célébrer notre hôte, Luchino Visconti, vous découvrirez un chapitre méconnu de sa vie, en écoutant l’un de nos artistes vous dévoiler les lettres d’amour que Luchino écrivit à Lupa : jeune homme, Luchino Visconti di Modrone, issu d’une grande famille aristocratique Lombarde installée à Milan, s’occupe d’une écurie de chevaux. Durant des vacances d’hiver à Kitzbühel, il rencontre la princesse Irma (Lupa) Windisch-Graetz. Les deux jeunes gens se fiancent rapidement. Mais les parents d’Irma ne voyant pas cette liaison d’un bon oeil, obligent la belle jeune fille à interrompre sa liaison amoureuse.

Inspiré de l’atmosphère de l’oeuvre proustienne À la recherche du temps perdu, que Visconti tentera en vain de mettre en scène tout au long de sa carrière, le célèbre film Mort à Venise, produit en 1971 s’inspire de la nouvelle éponyme de Thomas Man. Il nous projette dans l’atmosphère des salons proustiens tant aimés par le cinéaste : les soirées musicales du Grand Hôtel des Bains, au Lido de Venise, le visage mélancolique du professeur von Aschenbach, baigné par les reflets dorés du canal grande, la beauté angélique du jeune Tazio – toutes ces images rythmées par la musique envoûtante de Gustav Mahler sont inoubliables. Quelle meilleure façon pour nous immerger, dès le début de notre Odyssée, dans cet univers de beauté si propre au style cinématographique unique de Visconti en revoyant ce chef d’oeuvre.

 

 

Lundi 23 mai – Journée en mer

 

« IL FAUT QUE TOUT CHANGE POUR QUE RIEN NE CHANGE », Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Le Guépard

 

Les journées en mer sont toujours des moments d’exception, et les vivre à bord du Sea Cloud II les rend magiques. Outre le grand salon, la bibliothèque, la boutique, le sauna et la salle de fitness, tous à votre entière disposition, vous dégusterez des repas gastronomiques, servis dans un cadre idyllique, que ce soit sur le sur le pont Lido, ou dans le restaurant panoramique.

 

Vous souvenez-vous de la scène légendaire du Bal du Guépard, où Claudia Cardinale et Alain Delon tourbillonnaient sous le regard nostalgique de Burt Lancaster ? Ce n’est pas uniquement en image et en rêve que nous vous proposerons de la revivre à votre tour, mais lors d’un bal costumé dans le Palais Gangi, là même où Visconti la filma, et où chaque détail fût choisi avec soin. Claudia Cardinale raconta la précision et le soin du détail que Visconti apporta à cette scène : des armoires étaient même remplies de luxueux couverts et de nappes d’époque, quand bien même leurs intérieurs n’étaient pas filmés !

 

Pour bien vous préparer au bal du jour suivant, vous participerez, dans la matinée, à un atelier de danse et étiquette.

 

Au cours de la journée, si le temps le permet, nous assisterons à l’impressionnant spectacle de hissage des 2800 m² de voilures de votre navire.

 

Dans l’après-midi, notre historienne de l’art vous instruira sur cette ville unique, ce berceau de l’Europe que fût Palerme dès les temps anciens.

 

Après un bref rappel de la carrière lyrique de Visconti, nous évoquerons pour vous la sublime musique de Nino Rota dans Le Guépard. Un guide passionné vous montrera la place et l’importance de la musique dans ce chef d’oeuvre immortel du Septième Art. Saviez-vous que la scène du Bal faisait entendre une « Valse inédite » de Verdi ?

 

À l’issue du dîner, nous assisterons à la projection de l’inoubliable et sublime Guépard de Luchino Visconti, pour nous remettre dans l’ambiance féérique de ce chef d’oeuvre.

 

 

Mardi 24 mai – Palerme

 

« JE VEUX DE L’INEXPLICABLE, DE LA LÉGENDE ET DES DRAGONS, DE VASTES JARDINS ET DES GERBES D’ÉTOILES, JE VEUX PALERME… », Edmonde Charles

 

Amarrage dans le port de Palerme en début de matinée.

 

À nulle autre pareille, Palerme est inouïe, inattendue, unique, exceptionnelle. Son histoire à elle seule vous fera voyager des cités de la Grèce Antique, aux rives d’Afrique du Nord, de la Terre Sainte aux Pouilles, de la Rome papale au Saint Empire Romain Germanique, mêlant avant tout autre ville les religions, les us et coutumes et les saveurs ce qui allait devenir l’Europe et le monde moderne. Elle est la source, le berceau des cultures. Des mosaïques Byzantines de La Martorana aux décors Mauresques de la chapelle Palatine du Roi Roger II de Sicile, des Palais Musulmans de l’Empereur chrétien Frédéric II von Hohenstaufen aux décors Baroques des oratoires de la vile, des marchés populaires aux ruelles ombragées, elle vous enchantera, vous charmera, voire vous envoûtera. Les traces de son passé oecuménique et luxueux vous subjugueront. Si l’on pense qu’à une certaine époque faste de la Sicile, les riches habitants de Palerme faisaient repasser leurs chemises à Londres, et commandait leur vin à Marsala !

 

Après avoir découvert tant de splendeurs, un cours de danse nous remémorera les plus belles valses du bal du Guépard.

 

C’est au Palazzo Valguarnera-Gangi, sublime Palais baroque, dans la salle de bal et la galerie des Miroirs, là-même où Luchino Visconti filma l’inoubliable scène du bal en 1963… que vous évoluerez ce soir sur les pas de Burt Lancaster, d’Alain Delon ou de Claudia Cardinale, en costume d’époque…
Un doux songe par une belle nuit de fin d’été.

 

Mercredi 25 mai – Navigation par les îles Eoliennes jusqu’à Stromboli

 

« TANT D’ÎLES RENOMMÉES QUI SUR LES VASTES MERS EN CERCLE SONT SEMÉES », Jacques Delille

 

Pour se reposer des émotions de la veille, nous reprendrons la mer.

 

Nous nous dirigerons vers l’une des Îles Éoliennes, la mythique île de Stromboli, mystérieuse et fascinante. C’est ici, en 1950, que Roberto Rosselini dans son film Stromboli y filma une Ingrid Bergman éblouissante.

 

Pour bien vous pénétrer des passions de notre héros, vous écouterez des extraits de musique classique tirés de ses films. En effet, la famille de Luchino possédait une loge à la Scala, et son enfance fût bercée par les concerts, les opéras, mais aussi par les fêtes extraordinaires données par ses parents dans cette merveilleuse salle d’opéra.

 

Dans la journée, vous aurez également l’opportunité de profiter de conférences, de mise à la voile si le temps le permet, de baignades… Et au coucher du soleil, vous apercevrez le fameux « monstre » fumant en naviguant au large de la « Sciara », la pente qui descend du volcan, pour y admirer sa respiration incandescente.

 

Le dîner à bord sera suivi de la projection d’extraits de films commentés dont Stromboli de R. Rosselini, et la rare Sandra (1965), joyau méconnu de la filmographie de Luchino Visconti.

 

 

Jeudi 26 mai – Côte Amalfitaine

 

« CE N’EST PAS POSSIBLE MAIS CELA EXISTE », Le Corbusier, en voyant les maisons de Positano agglutinées aux vertigineuses falaises des villages

 

Il existe peu d’endroits aussi pittoresques que la côte Amalfitaine. De petits villages de pêcheurs, aux maisons colorées, s’accrochent aux rochers, tandis que de sublimes palaces font face à une mer superbe… Nous naviguerons dans la matinée à l’approche de cette côte magnifique.

 

Deux artistes seront les héros de notre journée.

 

Le premier est l‘inégalable danseur Rudolf Noureev. Les îles Galli, ou îles des Sirènes, au large de Sorrente, sont au nombre de trois, et appartenaient au célèbre chorégraphe Leonid Massine, qui fit appel à Le Corbusier pour y construire une magnifique villa. L’archipel fût ensuite acheté par Noureev.

 

Notre chorégraphe vous racontera maintes anecdotes fascinantes sur la vie de l’artiste, inégalable danseur et directeur de la danse à l’Opéra de Paris.

 

Puis vous serez conviés à un atelier sur l’art de la danse au 18e siècle et du langage de l’éventail en vue de la grande soirée baroque du lendemain !

 

C’est lors d’une escale dans les magnifiques villages de Positano et Sorrento, que nous rencontrerons notre second héros, la quintessence de l’esprit napolitain : né en 1873, Enrico Caruso chanta tout d’abord dans les restaurants de la ville, avant de devenir la plus grande vedette de l’histoire du chant lyrique. L’un des premiers chanteurs à enregistrer des disques, il est un modèle universel pour des générations de ténors.

Ce sera donc un jeune ténor dont nous vous révélerons le nom prochainement qui lui rendra hommage lors d’un récital exceptionnel dans la suite Caruso du Grand Hôtel Excelsior Vittoria.

 

 

À minuit, nous appareillerons vers Naples, pour y retrouver un artiste qui poussa l’illusion jusqu’à son paroxysme : on raconte même que le public s’évanouissait en l’entendant chanter : nous parlons bien sûr de Farinelli.

 

 

Vendredi 27 mai – Naples

 

« ENFIN APRÈS M’ÊTRE ASSOUVI DE ROME, JE VOULUS VOIR NAPLES. » Alphonse de Lamartine, Graziella

 

Blottie au pied du Vésuve, la cité parthénopéenne est une source d’émotions authentiques. Au détour de chaque rue, de chaque palais, on y déchiffre une page de son histoire millénaire… Outre bien sûr la foisonnante « Spaccanapoli », où bat le coeur de la ville populaire, nombreuses sont les merveilles qui valent une visite, telle la fabuleuse chapelle de San Severo et son Christ voilé, ou encore le ravissant cloître de Santa Chiara, aux majoliques multicolores, pour ne citer que quelques chefs d’oeuvre.

 

Mais bien sûr, Naples se conjugue en musique. Car bien avant le fameux air d’O Sole Mio, toutes les voix de la ville fredonnent et chantent sous ce même soleil.

 

Le Teatro San Carlo (dirigé en ce moment par le français Stéphane Lissner) est l’un des plus beaux théâtres du monde, et certainement l’un des plus appréciés des chanteurs. C’est ici qu’au cours de la première moitié du dix-neuvième siècle furent créés certains chefs d’oeuvres de Rossini et Donizetti, notamment Lucia di Lammermoor. Nous visiterons ce lieu à l’atmosphère unique en compagnie d’invités surprises.

 

Ce soir, vous retrouverez un artiste qui poussa l’illusion jusqu’à son paroxysme, on raconte même que le public s’évanouissait en l’entendant chanter – nous parlons bien sûr de Farinelli. On raconte aussi que la reine Isabelle convia Farinelli à se produire devant son mari le roi Philippe V pour tenter de sortir ce dernier de sa mélancolie. La voix du chanteur eût un tel effet sur le roi qu’il ne voulut plus se séparer du chanteur. Car au 18e siècle, Naples n’était rien moins que la capitale européenne de la musique. Scarlatti d’abord puis Porpora créèrent un genre lyrique typiquement napolitain par lequel Farinelli allait conquérir toute l’Europe.

 

C’est dans un sublime trésor napolitaine en plein coeur de la ville historique que nous vous emmenons. Parés de vos plus beaux atours, dignes d’un tableau du Siècle des Lumières, vous retrouverez la magie des soirées musicales baroques. La figure du légendaire Farinelli sera ressuscitée par la merveilleuse voix du contre-ténor italien Filippo Mineccia. Et c’est sous les ors du Real Monte Manso di Scala que vous assisterez à un spectacle d’époque. Masques, éventails et mouches nous rappelleront la phrase d’Oscar Wilde : « l’homme est moins lui-même quand il est lui-même, donnez-lui un masque et il dira la vérité… »

 

Samedi 28 mai – Journée de navigation vers Rome

 

LA DOLCE VITA

 

Vient le temps de la dolce vita, ou d’aucuns diraient du farniente : Le plaisir d’une belle journée en mer, ponctuée de conférences, d’intermèdes musicaux, de baignades et de mise à la voile lorsque le temps le permet.

 

Mais dans cette langueur, les images du séjour s’impriment avec émotion. Vous pourrez assister à un atelier de bassa danza, aux origines de la danse italienne, ou à une conférence sur les secrets les mieux gardés du cinéma. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le cinéma italien sans jamais oser le demander ? Oui, et plus encore…

 

C’est avec des étoiles encore plein les yeux, que vous profiterez des eaux délicieuses et des plages paradisiaques lors de baignades féériques. L’Italie de Visconti n’aura pas dévoilé tous ses secrets, mais vous aura offert des instants inoubliables de volupté, d’harmonie et de beauté.

 

De retour à bord, c’est tout naturellement que nous vous proposerons une soirée placée sous le signe de l’amour. En Italie, Cupidon se transforme au gré des situations : romantique chez Boccace, il est troublant et raffiné chez Visconti, ou émouvant et satirique dans Mariage à l’italienne, de Vittorio de Sica, irrésistible classique du cinéma transalpin, porté par deux de ses majestueuses icones, Sophia Loren et Marcello Mastroianni.
Cette extraordinaire Odyssée se concluera par une soirée d’exception placée sous le signe de l’Amour.

 

Dimanche 29 mai – Rome / Paris

 

Débarquement au port de Civitavecchia au nord de Rome en début de matinée.

 

Transfert à l’aéroport et vol retour vers Paris (transport sur demande).
Vol suggéré : départ de Rome à 12h20 – arrivée à Paris Charles-de-Gaulle à 14h20.

Prix par personne

 

 

Forfait en cabine double pont « Cabin », catégorie D (approx. 21 m2) : 17 800 €

 

 

Forfait en cabine double à usage individuel pont « Cabin », catégorie E (approx. 20 m2) : 20 300 €

 

 

Forfait en Junior Suite usage double pont « Promenade », catégorie B (approx. 23 m2) : 18 700 €

 

 

Forfait en Owners Suite usage double pont « Lido », catégorie A (approx. 27 m2) : 20 100 €

 

 

Prix comprenant : l’hébergement 1 nuit à Rome et 7 nuits à bord du Sea Cloud II en cabine de votre choix • tous les transferts, visites et repas (boissons comprises) • l’animation musicale et les conférences à bord • les surprises de La Fugue • l’assistance rapatriement.

 

Séjour accompagné sur place.

 

Prestations non incluses : le transport aérien • les boissons hors des repas • les pourboires d’usage à bord.

 

Prestations optionnelles sur demande : le transport aérien.

Et aussi...
Ses rêves, sa musique, ses lieux magiques, à bord du Sea Cloud II
Du 21 au 29 mai 2022

Elisabeth Belloc

+33 (0)1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur

Elisabeth Belloc

+33 (0)1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Itinéraire

Découvrir la carte de ce voyage

Inscriptions

Ouvertes