VA
Voyages Accompagnés menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Calendriers Communication Contact Mentions Légales
Fr Eng
VA
Retour au voyage précédent
Rome et le Vatican
Sur les traces des papes qui ont marqué l'Histoire
Du 30 octobre au 1er novembre 2020
Nombre limité de participants
Une enquête vivante au cœur du Vatican
Bulletin d'inscription

Sur les traces des papes qui ont marqué l'Histoire

Une enquête vivante au cœur du Vatican

Le Vatican, le plus petit état du monde, est un lieu de pouvoir universel. Comme le Kremlin, la Cité Interdite ou la Maison Blanche. Son influence politique est indéniable.

Cette entreprise, vieille de 2000 ans, a érigé le secret en principe : la terminologie vaticane elle-même est source de mystères et d’interrogations : archives « secrètes », camérier « secret », consistoire « secret ».

Nombreuses sont les énigmes non résolues, les évènements secrets… Et ce qui contribue à alimenter ces mystères, c’est le surnaturel, l’irrationnel, la transcendance.

Alors quel peut bien être le « travail » du Pape, seul dignitaire religieux bénéficiant d’un statut de chef d’état ? Comment réussit-il à régir l’immatériel et le matériel ?

Cet état indépendant depuis 1929, doit gérer ses ministères, ses tribunaux, sa police et son armée. Tout cela dans un flou et une opacité parfaitement entretenus. Qui commence avec cette bien curieuse façon d’élire le Pape. Le Conclave. Littéralement « Con Chiave ». Sous clefs.

Notre enquête nous portera sur les pas de ces Pontifes qui ont changé l’histoire, qui ont défrayé la chronique, qui ont bravé les critiques, et qui ont su adapter les devoirs de l’église à la marche du monde.

Votre programme

Vendredi 30 octobre – Prélude à la papauté, la fondation d’un Empire

 

Départ de Paris en début de matinée par vol régulier pour Rome.

Accueil à l’aéroport par votre guide-conférencière, Francine van Hertsen, grande spécialiste de l’histoire de Rome, et transfert pour votre première journée de visites dans la ville des Papes.

 

Dès le 1er siècle après J.C., les destins de la Rome païenne et de la Rome chrétienne sont intimement liés. L’histoire des Papes pourrait en effet être décryptée rien qu’en lisant les monuments et en admirant les somptueux décors de la ville éternelle.

De la place du Capitole, où les origines de la Rome antique ont été transformées selon la volonté de Paul III, nos pas nous porteront au travers du Forum vers l’arc de Constantin, Empereur qui promulgua la liberté de culte et de tolérance envers les premiers chrétiens avec l’Edit de Milan en 313, et qui, selon la légende, donna les territoires de Rome a Sylvestre I. C’est ensuite dans l’oratoire de la splendide église Romane des « Quatre Saints couronnés », un lieu hors du temps, que nous admirerons les fresques racontant cet épisode légendaire de la donation de Constantin.

La première résidence des Papes, la basilique de Saint Jean de Latran, nous illustrera le lieu de vie des Papes avant leur départ pour Avignon, et nous éclairera sur comment furent négociés les fameux accords du Latran entre le Pape Pie XI et Mussolini, résolvant enfin la « question romaine », qui envenimait les relations entre la Papauté (et, par la suite, les catholiques) et l’État unitaire italien, depuis que ce dernier avait annexé Rome le 2 octobre 1870, mettant fin à l’existence millénaire des États du pape.

 

Déjeuner « da Piperno« , dans le Ghetto, étape incontournable de la gastronomie Romaine.

 

La douceur de l’atmosphère du Ghetto, son aspect de village dans la ville, la beauté de ses ruelles, est un pied de nez à Paul IV, qui souhaita y enfermer une communauté, la privant d’eau potable et moquant ses habitants, les obligeant à défiler lors du carnaval de Mardi gras.

Cela nous rappellera aussi les controverses à propos de l’attitude de Pie XII pendant la seconde guerre en 1943.

Et c’est en remontant sur le Gianicolo, que nous découvrirons ce qui fût considéré à la Renaissance, la perfection architectonique : le Temple de Bramante, au centre duquel la légende, encore une, dit que Saint Pierre, le premier Pape, fût crucifié la tête vers le bas, par respect pour le Christ. De la charmante église de San Pietro in Montorio, la vue sur Rome est imprenable, mais encore plus magique devant le « Fontanone », quelques mètres plus haut, une Fontaine construite par Paul V, oncle de Scipion, l’ami du Caravage. Et les anecdotes les plus inimaginables vous seront contées.

 

À l’issue de cette promenade, installation à votre hôtel et repos.

 

 

Soirée exclusive au Palazzo Farnèse.

Le Palais Farnèse fut construit par Antonio da Sangallo et Michel-Ange, pour le jeune cardinal Alexandre, qui devint Pape sous le nom de Paul III. Les amours de sa splendide sœur Giulia, séduite par le précédent Pape Alexandre VI Borgia, furent une des causes de son parcours si rapide, mais n’enlèvent rien à sa clairvoyance. En effet, réaliste quant aux abus de l’Eglise catholique, il convoqua le fameux Concile de Trente. Et son généreux mécénat nous permet, en outre, d’admirer la fresque du Jugement dernier, réalisée par Michel-Ange, dans la chapelle Sixtine.

 

 

Samedi 31 octobre – Les Papes, esthètes et précurseurs

 

Le Palais Colonna, demeure de Martin V avant son élection au pontificat, est à la hauteur des changements qu’il opéra. Le premier Pape de la Renaissance cherchera à concilier les obédiences d’Avignon et de Rome, réussissant finalement à mettre fin au schisme d’Occident. Pape miséricordieux envers les fidèles, il protégea également les Juifs. La reconstruction artistique et économique qu’il opéra à Rome fut le départ d’une Rome plus moderne, qui tournera petit à petit le dos à la Rome antique.

 

Déjeuner au Palazzo Colonna.

 

Après avoir passé le contrôle des Gardes Suisses, cette armée créée par Jules II, au recrutement très particulier et aux règles strictes, bien que souvent rattrapés par les faits divers…, nous descendrons dans les fondements de ruines Romaines, sur la tombe de Saint Pierre ; puis nos pas nous guideront dans la Basilique, où démesure et Baroque sont bouleversants. L’émotion devant la tombe de Jean-Paul II nous rappellera que son attentat reste la plus grande énigme non résolue au Vatican.

 

La visite exclusive et en privé de la Chapelle Sixtine et des chambres de Raphaël nous remémorera l’histoire de

Sixte IV, qui donna son nom à la chapelle Sixtine, qui souhaita la reconstruction de la Basilique de Constantin, et oncle de Jules II dont nous visiterons les splendides appartements, et où les fresques illustrent les actes de nombreux Papes.

C’est ainsi que nous comprendrons entre autre de quelle façon Léon le Grand, avec toute sa finesse, réussit à persuader Attila, à la tête des Huns, d’épargner Rome en 452. Ou comment Léon IV réussit miraculeusement à éteindre l’incendie du bourg, unique image qu’il nous reste de l’ancienne basilique de Constantin.

 

Puis nous nous échapperons secrètement, tel Alexandre VI Borgia qui le fit construire, par le Passetto, couloir secret reliant directement le Vatican au château Saint ‘Ange et où se réfugia Clément VII lors du sac de Rome.

 

Un dîner dans un splendide Palais de la ville des Papes sera la plus belle conclusion d’une journée très riche en émotions.

 

 

Dimanche 1er novembre – Le mécénat des Papes

 

Départ de l’hôtel avec les bagages pour la dernière partie de vos visites à Rome (bus à disposition).

La splendeur de l’époque Baroque illustre la magnificence et le luxe de Rome après le concile de Trente. Innocent X transforma le cirque de Domitien en un salon de sculptures unique : place Navone. Son palais privé, les fontaines, l’église de Sainte Agnès, tout n’y est que splendeur et magie.

Après avoir visité cette demeure, la collection privée de tableaux de la famille, dans la galerie Doria Pamphilj nous rendra compte du goût et du mécénat de ce Pape totalement sous influence de sa belle-sœur, Donna Olympia Maidalchini, qui joua un rôle très important auprès d’Innocent X et dont il ne fût qu’une marionnette.

 

La Villa Médicis et ses jardins nous illustreront la dynastie du même nom, qui compta deux papes dans sa lignée,

Léon X et Clément VII, respectivement fils et neveu de Laurent le Magnifique.

Un cocktail privé sera le plus romantique « Arrivederci » à la ville Éternelle.

 

Transfert à l’aéroport dans l’après-midi pour votre retour sur Paris.

 

 

Votre conférencière

 

Francine van Hertsen – Historienne de l’Art

 

Après avoir étudié à l’école du Louvre et à l’Institut de restauration de Florence, elle a travaillé dans les laboratoires de restauration de peintures des Metropolitan Museum de New York et Winterthur Museum. Elle a restauré le patrimoine Français à Rome pendant plus de 20 ans et a également participé à la restauration des fresques de la chapelle Sixtine.

 

 

Prix par personne

 

 

Hôtel de Russie ***** 

 

Forfait en chambre double : 6 950 €

Supplément chambre individuelle : 344 €

 

Le prix de ce voyage comprend : le transport aérien Paris / Rome / Paris en classe économique • les transferts sur place • le logement en chambre double avec petit déjeuner pour 2 nuits • la taxe de séjour • les visites mentionnées au programme (sous réserves de modification si les circonstances nous y obligent) • tous les repas (boissons comprises) • la présence de notre guide-conférencière durant tout le séjour • les surprises musicales de La Fugue • l’assistance rapatriement.

 

 

Séjour accompagné sur place.

 

 

Le prix de ce voyage ne comprend pas : les extras.

 

 

Les conditions sanitaires seront respectées pour préserver votre sécurité tout en assurant votre plaisir.

Et aussi...
Sur les traces des papes qui ont marqué l'Histoire
Du 30 octobre au 1er novembre 2020

 

Chargée de projet

Carolina Calamai

+ 33 1 43 59 79 84

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur

 

Chargée de projet

Carolina Calamai

+ 33 1 43 59 79 84

Contacter par courriel
Itinéraire

Découvrir la carte de ce voyage

Inscriptions

Ouvertes