VA
Voyages Accompagnés menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Calendriers Contact Mentions Légales
Fr Eng
VA
Retour au voyage précédent
Salzbourg 100 août
Festival d'été
100e anniversaire
Du 29 juillet au 2 août 2020
Nombre limité de participants
Un anniversaire à vivre comme un rêve éveillé
Bulletin d'inscription

Festival d'été
100e anniversaire

Un anniversaire à vivre comme un rêve éveillé

Salzbourg se vit comme un rêve éveillé. La patrie de Mozart et Karajan, blottie dans un cadre enchanteur, est une merveilleuse ville baroque. Le soir venu, la forteresse de Hohensalzburg se dévoile comme une demeure de conte de fées… Depuis ses remparts, on admire la forêt de dômes et clochers colorés édifiés par les Princes Archevêques durant des siècles.

 

Créé par Max Reinhardt et Hugo von Hofmansthal, le Festival de Salzbourg célèbre en 2020 son centième anniversaire. Le programme que nous vous proposons est un condensé fulgurant de ce qui fait le mythe de la manifestation autrichienne. Les grandes figures seront bien sûr présentes, en premier lieu les compositeurs chers à Salzbourg, Mozart et Strauss, dont nous découvrirons Don Giovanni et Elektra par deux génies absolus de la mise en scène : Roméo Castellucci et Krzystof Warlikowski. Les musiciens ne sont pas en reste, puisqu’on pourra entendre Michael Spyres et la géniale Aušrine Stundyte sous la direction de Chefs désormais légendaires comme Franz Welser-Möst et l’astre Teodor Currentzis.

 

Festival Salzbourg oblige, on entendra bien sûr le velours éblouissant du Philharmonique de Vienne dirigé par Mariss Jansons, et le chef baroque français Raphaël Pichon avec son épouse Sabine Devieilhe dans un magnifique programme sacré Mozart/Bruckner.

 

Un tel moment ne peut se vivre que dans des conditions exceptionnelles. En petit comité, nous aurons le privilège de loger au mythique Goldener Hirsch, nouvellement rénové, ou dans un merveilleux hôtel particulier en plein centre-ville, privatisé pour l’occasion. Un chef étoilé préparera nos repas à demeure, ce qui nous permettra de recevoir à notre table artistes et interprètes pour partager notre amour de la musique.

 

Une 100e anniversaire à vivre comme un rêve éveillé.

Votre programme

Mercredi 29 juillet – Salzbourg

 

Arrivée individuelle à Salzbourg (transport sur demande). Transfert et installation à votre hôtel.

 

À 19h, cocktail-dînatoire au Bar du Goldener Hirsch.

 

À 21h, au Grosses Festspielhaus :

 

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE VIENNE

 

N. N. : Direction musicale

Matthias Georne : Baryton

 

  • Strauss : Suite du Chevalier à la Rose, op. 59
  • Martin : Six Monologues de Jedermann pour baryton et orchestre
  • Strauss : Symphonie Alpestre, op. 64

 

Saviez-vous que le 22 août 1920, le Festival de Salzbourg s’ouvrait par Jedermann d’Hofmannsthal ? On retrouve bien évidemment cette pièce pour cette édition du centenaire, dans la version mise en musique par Frank Martin, génial compositeur suisso-néerlandais trop rare sur nos scènes. Pour incarner ce chef d’œuvre, le baryton Matthias Goerne est un interprète d’exception.  S’il n’est pas officiellement crédité comme fondateur du Festival, Richard Strauss a immensément contribué à sa création. C’est grâce à son prestige de chef et de compositeur que la manifestation a pu devenir un phare de la vie culturelle autrichienne, à l’heure où le pays sortait de la première guerre mondiale et de la chute de l’empire des Habsbourg. Notre concert nous présentera le fruit de la plus célèbre collaboration entre Strauss et Hofmannsthal, Le Chevalier à la Rose. Quant à la Symphonie Alpestre, elle sera doublement idiomatique : le paysage environnant stupéfiant a suggéré les visions alpines de Strauss et le Philharmonique de Vienne possède intimement cette musique dans son ADN le plus profond.

 

Jeudi 30 juillet – Salzbourg

 

Le matin, visite à pied de la vieille ville (rive gauche), en sillonnant, sur les pas de Mozart, les ruelles empreintes d’une incroyable profusion baroque… Déjeuner et après-midi libres.

 

 

À 19h, à l’église St. Peter :

 

MESSE MOZART / PICHON

 

Pygmalion, Chœur et Orchestre

 

Raphaël Pichon : Direction musicale

 

Sabine Devieilhe : Soprano

Lenneke Ruiten : Soprano

Linard Vrielink : Ténor

Christian Immler : Basse

 

– W.A. Mozart : MESSE en do mineur, KV 427

– A. Bruckner : Motet pour chœur a capella, WAB 6

– F.  Schubert : Canon pour 3 voix, D. 131b ; Stabat Mater pour chœur et orchestre en sol mineur, D. 175 ; Hymne au Saint-Esprit, D. 984b ; Zum Sanctus de la Deutsche Messe, D. 872

 

 

Partenaires à la ville comme à la scène, Raphaël Pichon et Sabine Devieilhe sont l’un des couples les plus talentueux de notre époque. Le premier, brillant chef d’orchestre, a amené son ensemble Pygmalion vers les sommets internationaux. La seconde, désormais propulsée au firmament des plus grandes vedettes lyriques, éblouit par la grâce et la puissance de ses incarnations. Après leur disque très remarqué autour des sœurs Weber, le duo revient à Mozart avec la même urgence pour une Messe profondément spirituelle que Pichon ancre dans la tradition autrichienne des Schubert et Bruckner. Un programme merveilleusement prometteur.

 

Dîner-surprise à l’issue du concert.

 

 

Vendredi 31 juillet – Salzbourg

 

Promenade Mozartienne rive droite en compagnie de Geneviève Geffray, l’ancienne bibliothécaire du Mozarteum et traductrice de la correspondance de Mozart. Déjeuner et après-midi libres.

 

À 19h30, au Grosses Festspielhaus :

 

DON GIOVANNI, de W.A. Mozart

 

Orchestre MusicAeterna

 

Teodor Currentzis : Direction musicale

Romeo Castellucci : Mise-en-scène

 

Janine Jansen : Violon

Davide Luciano : Don Giovanni

Mika Kares : Il Commendatore

Nadezhda Pavlova : Donna Anna

Michael Spyres : Don Ottavio

Federica Lombardi : Donna Elvira

Vito Priante : Leporello

David Steffens : Masetto

Anna Lucia Richter : Zerlina

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Don Giovanni est attendu ! L’œuvre, bien sûr, est immortelle mais l’équipe réunie au Festival de Salzbourg tutoie d’ores et déjà les sommets. D’un côté, le metteur en scène italien, Roméo Castellucci, est très certainement le grand génie dramaturgie de la planète lyrique actuelle. Ses propositions scénographiques fascinent par leur profondeur philosophique. De l’autre, le feu sacré absolu de la direction de Teodor Currentzis, réinvente la partition mozartienne avec une urgence et une inventivité de chaque instant. Parmi la distribution vocale, on distinguera Davide Luciano en Don Giovanni, Vito Priante en Leporello et Michael Spyres en Don Ottavio. Soyez assurés que cette soirée sera crépitante de beauté, d’intelligence et de passion !

 

Dîner à la Townhouse Weisses Kreuz.

 

 

Samedi 1er août – Salzbourg

 

Matinée libre pour vous permettre de vous promener au marché de Salzbourg. Déjeuner libre.

 

À 17h, à la Felsenreitschule :

 

ELEKTRA, de R. Strauss

 

Orchestre Philharmonique de Vienne

 

Franz Welser-Möst : Direction musicale

Krzysztof Warlikowski : Mise-en-scène

 

Tanja Ariane Baumgartner : Clytemnestre

Aušrine Stundyte : Elektra

Asmik Grigorian : Chrysothemis

Michael Laurenz : Egiste

Derek Welton : Oreste

Tilmann Rönnebeck : Tuteur d’Oreste

Matthäus Schmidlechner : Un jeune serviteur

Sonja Šarić : La surveillante

Bonita Hyman, Evgenia Asanova, Deniz Uzun, SinéadCampbell-Wallace, Natalia Tanasii : 5 jeunes servantes

 

 

C’était l’œuvre préférée du cinéaste Stanley Kubrick. Torrent de passions et de folie, Elektra de Strauss est un tsunami musical d’une puissance n’ayant d’égale que la beauté du livret d’Hugo van Hofmanstahl. Quand elle est donnée par une équipe aussi investie que celle réunie ce soir, la représentation ne promet rien de moins que d’être exceptionnelle ! Dans la fosse, l’opéra de Richard Strauss pourra compter sur des musiciens superlatifs, le remarquable chef Autrichien Franz Welser-Möst et le Philharmonique de Vienne. Côté mise en scène, Krzystof Warlikowski a montré qu’il était l’une des personnalités lyriques marquantes de ces trente dernières années d’autant que l’artiste Polonais réussit toujours admirablement les péras de Strauss, comme en témoignent ses sublimes Femme sans ombre et Salomé. Sur scène, on pourra applaudir un trio vocal féminin sidérant : Tanja Ariane Baumgartner en Clytemnestre, l’incroyable Asmik Grigorian en Chrysothemis et la géniale Aušrine Stundyte dont les fidèles spectateurs de l’Opéra Bastille ont pu admirer le talent dans le role titre de Lady MacBeth de Mzensk de Chostakovitch dans le role-titre.

 

Dîner à l’issue du spectacle au Peterskeller.

 

 

 

Dimanche 2 août – Salzbourg

 

Ceux qui le souhaitent pourront assister à l’une des fameuses messes chantées de Salzbourg.

 

Puis départ (avec les bagages) pour un déjeuner champêtre, avant de rejoindre l’aéroport.

 

Transport sur demande.

 

 

Prix par personne

Goldener Hirsch :

Forfait en chambre double Festival : 8 270 €

Supplément chambre individuelle Deluxe : 1 860 €

 

 

Weisses Kreuz :

Forfait en chambre double Deluxe : 8 270 €

Supplément chambre individuelle : 2 370 €

 

 

Le prix de ce voyage comprend : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 4 nuits • la taxe de séjour • les places de spectacle en première catégorie pour 4 représentations • les repas, visites et transferts mentionnés au programme • les surprises de la Fugue • l’assistance rapatriement.

 

Ce prix ne comprend pas : les extras • les déjeuners sauf celui du 2 août • le transport aérien.

 

Séjour accompagné sur place.

 

 

Pré-arrivée optionnelle le 29 juillet sur demande.

 

 

Transport et transferts aéroport sur demande.

 

 

Option de vol privé sur demande.

Et aussi...
Festival d'été
100e anniversaire
Du 29 juillet au 2 août 2020
Chargée de projet

Elisabeth Belloc

+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur
Chargée de projet

Elisabeth Belloc

+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Itinéraire

Découvrir la carte de ce voyage

Inscriptions

Ouvertes