VI
Voyages Individuels menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Calendriers Communication Contact Mentions Légales
Fr Eng
VI
Retour au voyage précédent
Salzbourg – Festival d’été III
Condensé fulgurant de ce qui fait le mythe de la manifestation estivale
Du 27 au 30 août 2021
Nombre limité de participants
Kirill Petrenko
Anna Netrebko
Ludovic Tézier
Diego Flórez
Philharmonique de Vienne
Bulletin d'inscription

Chaque été, Salzbourg devient la capitale du monde

Chaque été, Salzbourg devient la capitale du monde. La ville autrichienne invite pour son festival les plus grands artistes lyriques de la planète. En cette édition si particulière, le Festival de Salzbourg envoie un message d’une puissance saisissante. Le programme que nous vous proposons est un condensé fulgurant de ce qui fait le mythe de la manifestation estivale. Les grandes figures seront bien sûr présentes, en premier lieu le mythique Orchestre Philharmonique de Berlin sous la direction de son chef Kirill Petrenko. Les chanteurs ne seront pas en reste puisqu’on pourra entendre Anna Netrebko, Ludovic Tézier ou encore Juan Diego Flórez. Mais le Festival de Salzbourg, ce sont également des soirées d’opéra exceptionnelles: Tosca de Puccini et Elektra de Strauss, dans des mises en scène superlatives avec le velours sonore du Philharmonique de Vienne.

Votre programme

Le Vendredi 27 août

À 15h, au Grosses Festspielhaus :

 

TOSCA, de G. Puccini
Orchestre Philharmonique de Vienne
Direction musicale : Marco Armiliato
Mise en scène : Michael Sturminger

 

Floria Tosca : Anna Netrebko

Mario Cavaradossi : Yusif Eyvazov

Il Barone Scarpia : Ludovic Tézier

Cesare Angelotti : Michael Mofidian

Sagrestano : Matteo Peirone

Spoletta : Mikeldi Atxalandabaso

Sciarrone : Rupert Grössinger

 

Quoi de plus naturel que de donner Tosca dans la “Rome du Nord” ? Le Festival de Salzbourg présente une représentation de l’opéra de Puccini extraordinaire: la mise en scène de Michael Sturminger offre le plus beau des écrins à son couple de chanteurs vedette. On connaît les inoubliables airs de Tosca: “E lucevan le stelle”, “Vissi d’arte” ou encore le Te Deum résonnant sur les paroles de Sciarpa à la fin de l’acte I. Pour les interpréter, on pourra compter sur le tempérament vocal hors-normes d’Anna Netrebko et le legato voluptueux de Ludovic Tézier. Deux astres lyriques qui brillent pour une soirée incandescente.

 

À 20h, à la Haus für Mozart :

 

RÉCITAL MITSUKO USHIDA
Mitsuko Ushida Piano

 

– F. Schubert : Quatre impromptus D 935 ; Sonate pour piano en sol majeur D 894 – « Sonate fantastique »

 

Mitsuko Uchida est l’une des grandes pianistes de notre époque. Soliste d’envergure internationale, la pianiste d’origine japonaise reste inexplicablement méconnue en France. Son récital au Festival de Salzbourg la présente au sommet de son talent. Car s’il existe un compositeur cher à son répertoire, c’est bien Franz Schubert dont Uchida restitue la pudeur, la puissance et les infinies nuances. Deux pièces majeures du compositeur autrichien (la Sonate Fantaisie D 894 et les sublimes 4 Impromptus posthumes) promettent une soirée bouleversante.

 

Le Samedi 28 août

 

À 18h30, à la Felsenreitschule :

 

ELEKTRA, de R. Strauss
Orchestre Philharmonique de Vienne
Direction musicale : Franz Welser-Möst
Mise en scène : Krysztof Warlikowski

 

Clytemnestre : Tanja Ariane Baumgartner
Elektra : Aušrine Stundyte
Chrysothemis : Vida Miknevičiūtė
Egiste : Michael Laurenz
Oreste : Christopher Maltman

 

C’était l’œuvre préférée du cinéaste Stanley Kubrick. Torrent de passions et de folie, Elektra de Strauss est un tsunami musical d’une puissance à couper le souffle. Avec l’équipe réunie ce soir, la représentation promet rien moins que d’être exceptionnelle ! Dans la fosse, l’opéra de Richard Strauss pourra compter sur des musiciens superlatifs, le remarquable chef Autrichien Franz Welser-Möst et le Philharmonique de Vienne. Côté mise en scène, Krzysztof Warlikowski, l’une des personnalités lyriques marquantes de ces trente dernières années a montré qu’il réussissait toujours admirablement les opéras de Strauss, comme en témoignent ses sublimes Femme sans ombre et Salomé. Sur scène, on pourra applaudir un trio vocal féminin sidérant : Tanja Ariane Baumgartner en Clytemnestre, l’incroyable Asmik Grigorian en Chrysothemis et dans le rôle-titre, la géniale Aušrine Stundyte dont les fidèles spectateurs de l’Opéra Bastille ont pu admirer le talent dans Lady MacBeth de Mzensk de Chostakovitch. Immense soirée en perspective.

 

 

Le Dimanche 29 août

 

À 15h, au Grosses Festspielhaus :

 

JUAN DIEGO FLÓREZ
Orchestre des Jeunes du Pérou
Direction musicale : Diego Matheuz

Ténor : Juan Diego Flórez

 

Arias et pièces orchestrales de Gioachino Rossini, Giuseppe Verdi, Charles Gounod et Giacomo Puccini, ainsi que des oeuvres de compositeurs latino-américains

 

Chaque récital de Juan Diego Flórez est une fête. Après avoir étincelé dans le bel canto, le ténor au timbre ardent embrasse désormais le répertoire de l’opéra français et italien. Ses airs de Gounod et Verdi bénéficient d’une maîtrise et d’un rayonnement incomparables. En deuxième partie, on vous promet une ambiance extraordinaire grâce à un bouquet d’oeuvres latino-américaines, aux côtés de l’Orchestre des Jeunes du Pérou sous la direction du grand chef vénézuélien Diego Matheuz.

 

 

À 21h, au Grosses Festspielhaus :

 

KIRILL PETRENKO / BERLINER PHILHARMONIKER
Orchestre Philharmonique de Berlin
Direction musicale : Kirill Petrenko

 

– Carl Maria Von Weber : Ouverture de Oberon
– Paul Hindemith : Symphonie “Mathis der Maler“
– Franz Schubert : Symphonie n° 8 en ut majeur “Grande“ D. 944

 

 

Les symphonies de Schubert recèlent des richesses musicales extraordinaires. Bien sûr, l’Inachevée est la plus célèbre du cycle, mais connaissez-vous l’ultime Symphonie n°9? Cette œuvre resplendissante est si grandiose qu’elle est surnommée la “Grande”. Un chef-d’œuvre unique à la mesure du Philharmonique de Berlin dirigé par Kirill Petrenko qui propose un magnifique programme germanique. Outre l’ouverture du Freischütz de Weber, fleuron du romantisme allemand, le légendaire chef russe interprète la symphonie tirée de l’opéra de Mathis der Maler d’Hindemith. Ces pages expriment toute la passion contenue dans la peinture Renaissance de Mathias Grunewald..

Prix par personne

Ce programme musical vous est communiqué sans prix et sous réserves de modification, dans l’attente de recevoir la confirmation ferme du Salzburger Festspiele, à venir dans les prochaines semaines.

 

Nous vous donnons toutefois la possibilité de réserver votre séjour à l’avance, en nous versant un acompte de 200 € par personne (ou en utilisant votre éventuel Avoir Covid) – cette pré-réservation sera remboursable jusqu’à la remise du programme finalisé, et ne vous engagera que lorsque vous en aurez pris connaissance et l’aurez validé.

 

Pour votre information ce voyage sera individuel et comprendra les prestations suivantes : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 3 nuits • la taxe de séjour • les places de spectacle • l’assistance rapatriement.
Le transport et les transferts aéroport vous seront proposés sur demande.

Et aussi...
Condensé fulgurant de ce qui fait le mythe de la manifestation estivale
Du 27 au 30 août 2021

Elisabeth Belloc

+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur

Elisabeth Belloc

+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Inscriptions

Ouvertes