VI
Voyages Individuels menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Voyages sur-mesure Calendriers Communication Contact Mentions Légales
Tous nos voyages Fr Eng
VI
Retour au voyage précédent
Salzbourg – Janvier 2023
Semaine Mozart
Du 26 au 30 janvier 2023
Nombre limité de participants
Des formations de légende : Orchestre philharmonique de Vienne, Europa Galante

Des jeunes solistes : Rafael Fingerlos

Et des vedettes accomplies : Daniel Barenboïm, Martha Argerich, Mitsuko Uchida
Bulletin d'inscription

Semaine Mozart

Le roi Mozart fêté parmi les siens !

Après deux hivers d’absence, la Semaine Mozart revient !
Cette éblouissante manifestation (et le tout premier festival de l’année !) se tient aux alentours de la date de naissance du compositeur autrichien (le 27 janvier). Le roi Mozart fêté parmi les siens !

 

Salzbourg se pare de ses plus beaux atours sous des manteaux neigeux. L’atmosphère dans ses rues illuminées est envoûtante et son exceptionnel patrimoine baroque y est merveilleusement mis en valeur.

 

Pour cette édition 2023, Rolando Villazón, le directeur de la Semaine Mozart a concocté une remarquable programmation. Des formations de légende (Orchestre philharmonique de Vienne, Europa Galante) côtoient des jeunes solistes (Rafael Fingerlos) et des vedettes accomplies (Daniel Barenboïm, Martha Argerich, Mitsuko Uchida) autour des pièces de jeunesse et du tout dernier Mozart. Dirigé par Sir András Schiff, le Don Giovanni mis en espace par Villazon en constitue l’apothéose.

Votre programme

Jeudi 26 janvier – Salzbourg

 

À 19h30, au Mozarteum :

 

ORCHESTRE DU MOZARTEUM – CONCERT D’OUVERTURE

 

Ivor Bolton : Direction musicale

 

Clarissa Bevilaçqua : Violon

Rafel Fingerlos : Baryton

Rolando Villazón : Modération

 

A. Mozart :

– Divertimento en si bémol majeur KV 137 :

– Adagio en mi majeur pour violon et orchestre KV 261

– Rondo en do majeur pour violon et orchestre KV 373

– Sérénade en ré majeur KV 239

– De La Clémence d Titus KV 621 : Ouverture

– De Bastien et Bastienne KV 50 : Aria de Colas

– De Zaide : Aria de Allazim n° 7

– Aria pour basse et orchestre KV 621a

– Symphonie en ré majeur KV 385 « Haffner-symphonie »

 

La musique de Mozart jouée par les siens ! Dirigé par Ivor Bolton, l’Orchestre du Mozarteum est chez lui dans la musique du compositeur autrichien, notamment les cordes qui apportent grâce, classicisme et pétulance. De même, les solistes invités sont des enfants du pays : la violoniste Clarissa Bevilacqua a obtenu son diplôme à Salzbourg et le baryton (et star en devenir) Rafael Fingerlos a passé toute sa jeunesse dans la ville de Mozart ! Le programme du concert présente un éblouissant alliage d’ouvertures d’opéras, de splendeurs pour violons et d’airs inoubliables. Concluant le concert, la Symphonie Haffner est un tourbillon musical d’une légèreté irrésistible.

 

 

 

Vendredi 27 janvier – Salzbourg

 

À 19h30, à la Felsenreitschule :

 

DON GIOVANNI, de W.A. Mozart

 

Version de concert

 

Cappella Andrea Barca / Bachchor Salzburg

Sir András Schiff : Direction musicale

Michael Schneider :  Chef de chœur

Rolando Villazón : Mise en scène

 

Johannes Kammler : Don Giovanni

José Coca Loza : Le Commandeur, Masetto

Sylvia Schwartz : Donna Elvira

Julian Prégardien : Don Ottavio

Magdalena Kožená : Donna Elvira

Maurizio Muraro : Leporello

Julia Lezhneva : Zerlina

 

Don Juan est l’un des héros les plus célèbres de l’histoire de la musique. On aurait pu croire que les mœurs contestables du séducteur suscitent des réactions négatives mais il n’en fut rien. Lors de sa création le 29 octobre 1787 sous la direction de Mozart lui-même, Don Giovanni reçut un bel accueil du public pragois et la partition ne quitta jamais les scènes d’Europe. À trente-et-un ans, le compositeur autrichien sort du succès des Noces de Figaro, mais criblé de dettes, il commence les années les plus difficiles de sa vie.

 

Le thème du séducteur était alors en vogue, symbole d’un libertinage au-dessus des contingences sociales. Dans Don Giovanni, Mozart mêle gravité et humour (il s’agit d’un dramma giocoso, formule que les musiciens devront garder en tête, même si Mozart parla plus tard d’opera buffa) et mélange des personnages de toutes origines et de tous horizons. Avec une plume d’une suprême allégresse, le compositeur réussit à dépeindre des sentiments universels. Il décrit la fougue de Don Giovanni, la malice du valet Leporello, la douleur de Donna Anna et la colère de Donna Elvira, le charme mutin de Zerlina, mais également la force du Commandeur, incarnation macabre de la loi divine.

Dans ses derniers instants, le séducteur est certes puni mais il refuse le repentir, à la manière d’un héros mythologique. Ange ou démon, Don Giovanni ? Suivre la loi ou mener une existence de plaisir ? L’opéra de Mozart pose des questions essentielles à notre condition humaine. L’interprétation que propose la Semaine Mozart multiplie les promesses : direction musicale du grand András Schiff, mise en scène de Rollando Villazón (par ailleurs directeur de la manifestation), prise de rôle du baryton allemand Johannes Kammler dans le rôle-titre, et une myriade de vedettes dans les rôles secondaires, telles que Magdalena Kožená en Elvira et
Julia Lezhneva en Elvira.

 

 

Samedi 28 janvier – Salzbourg

 

À 11h30, au Mozarteum :

 

EUROPA GALANTE – BONDI

 

Fabio Bondi : Direction musicale

 

A. Mozart :

– De Lucio Silla KV 1335 : Ouverture

– Symphonie en ré majeur KV 84

– Symphonie en ré majeur KV 202

– De Ascagne à Alba KV 111 : Ouverture

Symphonie en fa majeur KV 112

De Mitridate, re di Ponto KV 87 : Ouverture

 

 

Célébrés dans le monde entier pour leurs triomphes dans la musique baroque, Fabio Biondi et ses complices d’Europa Galante présentent un programme singulier consacré exclusivement à Mozart. Beaucoup de raretés juvéniles et de belles redécouvertes à déguster avec ce magnifique ensemble créé en 1990 par le violoniste sicilien qui embrase la musique de Mozart avec une simplicité et une chaleur sonore toute italienne. Avec Europa Galante, naturel rime avec élévation spirituelle. Un bonheur !

 

 

À 19h30, au Grosses Festspielhaus :

 

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE VIENNE – BARENBOIM

 

Daniel Barenboim : Direction musicale
Martha Argerich : Piano

 

A. Mozart :

– Symphonie en ré majeur KV 297
« Pariser symphonie »

– Symphonie en do majeur KV 425
« Lonzer symphonie »

 

 

L’immense chef Daniel Barenboïm propose un programme d’une formidable intelligence. En 1778, Mozart est à Paris. L’orchestre du Concert Spirituel lui commande une symphonie avec laquelle le compositeur autrichien espère se faire un nom dans la capitale française. Hélas, ce chef d’œuvre d’imagination et de noblesse ne connaîtra pas le succès escompté. En 1779, Mozart souhaite s’éloigner des brimades de l’archevêque de Salzbourg. Il compose un ultime concerto, cette fois pour deux pianos, à destination de lui-même et de sa sœur Nannerl avec laquelle il joue depuis l’enfance. On connaît le génie de Barenboïm au clavier. Le concert présente ici un véritable duo de rêve puisqu’il s’associe ici à une autre déesse du piano : Martha Argerich ! En conclusion, la Symphonie Linz témoigne d’un Mozart pleinement libéré, enfin installé à Vienne

 

 

Dimanche 29 janvier – Salzbourg

 

À 11h, au Mozarteum :

 

BABORÁK ENSEMBLE

 

Radek Baborák : Cor

Milan Al-Ashhab : Violon

Martina Bačová : Violon

Karel Untermüller : Alto

Hana Barborakova : Violoncelle

David Pavelka : Contrebasse

Rolando Villazón : Récitation

 

A. Mozart :

– Concerto en mi bémol majeur pour cor, deux violons, alto et violoncelle KV 447

– Adagio en fa majeur pour 4 instruments KV 580a

– Allégro du Concerto en ré majeur pour cor et orchestre KV 412

– Du Rondo en mi bémol majeur pour cor et orchestre KV 371

– Allégro du Concerto en en mi bémol majeur pour cor et orchestre KV 370b

– De la Symphonie en mi bémol majeur KV 132

– Rondo en ré majeur pour cor et cordes KV 514

– Concerto en mi bémol majeur KV 417

 

 

Les Concertos pour cor de Mozart sont probablement les œuvres les plus célèbres jamais écrites pour cet instrument. Le compositeur autrichien les destina à son ami, le grand virtuose Joseph Leutgeb, qu’il connaissait depuis l’enfance. Jusque dans ses pièces de musique de chambre, Mozart n’a pas son pareil pour magnifier le timbre du cor. Autrefois associé à la chasse, l’instrument prend sous la plume du « divin Amadeus » des couleurs d’une tendresse et d’une intimité uniques.
Immense soliste à la carrière internationale, le tchèque Radek Baborák se produit avec son ensemble pour sublimer ce répertoire à découvrir d’urgence.

 

 

À 19h30, au Mozarteum :

 

MAHLER CHAMBER ORCHESTRA – UCHIDA

 

 

Mitsuko Uchida : Direction et Piano

 

A. Mozart :

– Concerto pour piano et orchestre en ré majeur KV 175

– Symphonie en fa majeur KV 43

– Concerto en si bémol majeur pour piano et orchestre KV 595

 

 

Connaissez-vous Mitsuko Uchida ? Relativement méconnue en France, la pianiste japonaise est auréolée d’une immense gloire internationale, notamment en Autriche où elle est considérée comme l’une des interprètes essentielles de Mozart et Schubert. à la tête du prestigieux Mahler Chamber Orchestra qu’elle dirige depuis son clavier, Uchida présente un éblouissant concert mozartien. Le maître-mot pour décrire ses interprétations ? La simplicité, à laquelle s’ajoutent la précision du toucher, le lyrisme, l’articulation, l’humour et l’évidence. En un mot : la grâce incarnée.

Prix par personne

 

AM MIRABELLPLATZ (****)

 

Face au château de Mirabell et à quelques minutes de la vieille ville, l’hôtel Am Mirabellplatz est un hôtel simple mais de qualité, où tout est fait pour rendre votre séjour agréable.

 

 

BLAUE GANS (****)

 

Au centre historique de Salzbourg, près de la maison natale de Mozart et face au grand théâtre du Festival, l’hôtel Blaue Gans offre un harmonieux compromis entre tradition et modernisme.

 

 

SACHER (*****sup.)

 

Sur les rives de la Salzach, face au panorama grandiose de la vieille ville, de la Forteresse et des Alpes, le Sacher est un hôtel de grande tradition, à l’élégance et au service irréprochables.

 

 

Am Mirabellplatz :

Forfait en chambre double Superior : 2 100 €

Supplément chambre individuelle Classic : 344 €

Supplément chambre individuelle Superior : 468 €

 

Blaue Gans :

Forfait en chambre double Large : 2 360 €

Supplément chambre individuelle Medium : 526 €

Supplément chambre individuelle Large : 698 €

 

Sacher :

Forfait en chambre double Deluxe : 3 220 €

Supplément chambre Deluxe à usage individuel : 1 372 €

 

Forfait en chambre double Deluxe vue rivière : 3 520 €

Supplément Deluxe vue rivière à usage individuel : 1 660 €

 

 

Le prix de ce voyage comprend : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 4 nuits • la taxe de séjour • les places de spectacle (billets de catégorie I à III selon les représentations) • l’assistance rapatriement.

 

Le prix de ce voyage ne comprend pas : les extras • le transport • les transferts aéroport

 

 

Séjour individuel.

Transport et transferts aéroport sur demande.

 

Programme et prix communiqués sous réserves de modi-fication de la part du festival ou par décision gouverne-mentale, en raison d’éventuelles contraintes sanitaires.

Et aussi...
Semaine Mozart
Du 26 au 30 janvier 2023
Chef de projet

Elisabeth Belloc

+33 (0) 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur
Chef de projet

Elisabeth Belloc

+33 (0) 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Inscriptions

Ouvertes