VI
Voyages Individuels menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Voyages sur-mesure Calendriers Communication Contact Mentions Légales
Tous nos voyages Fr Eng
VI
Retour au voyage précédent
Salzbourg – Mai 2023
Festival de Pentecôte
du 26 au 30 mai 2023
Nombre limité de participants
Une somptueuse programmation concocté par Cecilia Bartoli
Bulletin d'inscription

Festival de Pentecôte

Salzbourg est un rêve éveillé. Les ruelles de la Vieille Ville sont fascinantes; on garde les yeux grands ouverts quand au sommet de la forteresse de Hohensalzburg se déploie une forêt de clochers dans un paysage idyllique de montagne. La maison Mozart ressuscite la figure de celui qui reste l’enfant le plus célèbre du pays.

Et puisque Cecilia Bartoli a choisi le thème d’Orphée et Eurydice, pourquoi ne pas visiter les souterrains et les fabuleuses mines de sel de Salzbourg ?

 

Vous l’aurez compris, Cecilia Bartoli, la légendaire mezzo et directrice du Festival de Pentecôte depuis 2012, a concocté une somptueuse programmation. Le poète grec à la lyre et son émouvante fiancée sont les héros principaux de l’édition 2023. La Bartoli sera tour à tour Eurydice dans la très rare Anima del Filosofo de Joseph Haydn, aux côtés de Thomas Hampson et Rollando Villazón. Elle sera également Orphée lui-même dans la superbe version dite “de Parme” de l’opéra Orphée et Eurydice de Gluck, mis en scène par Christof Loy. Le mythe grec sera également évoqué par un sublime spectacle du chorégraphe John Neumeier et la compagnie de marionnettes Carlo Colla e Figli.

 

L’autre vedette de cette édition sera Daniel Barenboïm, dont on célèbre cette année le 80ème anniversaire. Le légendaire pianiste et chef d’orchestre israélien sera à l’honneur de deux concerts exceptionnels, réunissant la crème de la crème des musiciens d’aujourd’hui : ses fidèles complices Martha Argerich, Plácido Domingo et Zubin Mehta mais également des stars aussi confirmées que Sonya Yoncheva et Lang Lang, qui toutes ont souhaité lui rendre hommage.

Votre programme

Samedi 27 mai – Salzbourg

À 15h, à la Felsenreitschule :

 

L’ANIMA DEL FILOSOFO, de J. Haydn – opéra de concert

 

Les Musiciens du Prince-Monaco

Direction musicale : Gianluca Capuano

 

Il canto di Orfeo
Chef de chœurs :  Jacopo Facchini

 

Creonte : Thomas Hampson

Euridice : Cecilia Bartoli

Orfeo : Rolando Villazón

Genio : Mélissa Petit

 

 

En 1790, après trente ans de bons et loyaux services à la cour des Eszterháza, Joseph Haydn se trouve brusquement sans employeur. L’impresario Johann Peter Salomon en profite pour faire venir le célèbre compositeur à Londres. On évoque souvent la série des symphonies dites “Londoniennes” mais Haydn écrivit également un opéra seria pour le Haymarket Theatre.  Sous le titre L’anima del filosofo, le compositeur autrichien disposa des forces chorales et symphoniques plus imposantes de sa carrière. Pourtant, la première fut annulée après que le roi George III ait annulé la représentation. L’anima del filosofo ne sera redonné qu’à Florence en 1951.

C’est cette magnifique rareté que le Festival de Pentecôte remet à l’honneur, dans sa thématique Orphée et Eurydice. Outre le Créonte de Thomas Hampson, le couple mythologique sera ici interprété rien moins que par Rolando Villazón et Cecilia Bartoli. La mezzo romaine (et directrice du Festival) a fait appel à son fidèle ensemble Les Musiciens du Prince -Monaco dirigé par Gianluca Capuano et au chœur Canto di Orfeo.

 

À 19h30, au Grosses Festspielhaus :

 

ORPHÉE ET EURYDICE, de C. W. Gluck – ballet

 

Hamburg Ballett John Neumeier
Chorégraphe : John Neumeier

 

Camerata Salzburg
Direction musicale : Kazuki Yamada

 

Bachchlor Salzburg
Chef de chœurs : Benjamin Hartmann

 

Orphée : Maxim Mironov

Orphée (danseur) : Edvin Revazov

Eurydice : Andriana Chuchman

Eurydice (danseuse) : Anna Laudere

L’Amour : Lucía Martin-Cartón

 

 

A la fin du dix-huitième siècle, Gluck était un vrai révolutionnaire en musique. Son opéra Orfeo ed Eurydice apporta en effet une nouvelle manière de représenter les émotions humaines à l’opéra. Douze ans après la première à Vienne en 1762, la version parisienne d’Orphée et Eurydice lui ajoutera de nombreux numéros de danse.

Cette dernière version offre le matériau de base idéal pour créer un opéra dansé. Le grand chorégraphe John Neumeier en fait un ballet moderne dans lequel Eurydice est la première ballerine et Orphée le chorégraphe. Au début de la représentation, Eurydice meurt dans un accident de voiture. S’ensuit une magnifique réflexion sur le métier de chorégraphe et la beauté du mouvement corporel. John Neumeier est ici servi par les danseurs de son corps de ballet, ainsi qu’une équipe musicale dirigée par le brillant chef Kazuki Yamada.

 

Dimanche 28 mai – Salzbourg

À 11h, à la Haus für Mozart :

 

L’ORFEO, de C. Monteverdi – théâtre de marionnettes

 

Les Musiciens du Prince-Monaco

Direction musicale : Gianluca Capuano

Mise en scène : F. Citterio, G. Schiavolin

 

Il canto di Orfeo
Chef de chœurs : Jacopo Facchini

 

Orfeo : Renato Dolcini

La Musique / Eurydice : Carlotta Colombo

La Messagère / L’Espérance : Sara Mingardo

Plutone : Marco Saccardin

Caronte : Salvo Vitale

Apollo / Pastore : Massimo Altieri

 

Marionnettistes de l’ensemble Carlo Colla e Figli :

Franco Citterio, Maria Grazia Citterio, Piero Corbella, Camillo Cosulich, Debora Coviello, Carlo Decio, Cecilia Di Marco, Tiziano Marcolegio, Pietro Monti, Giovanni Schiavolin, Paolo Sette

 

 

Composé en 1607 pour la cour du duc de Mantoue, Orphée de Monteverdi constitue le “big-bang” de l’histoire de l’opéra. Basé sur l’ancien mythe grec, l’histoire raconte la descente aux enfers d’Orphée, qui doit attendrir les dieux avec sa lyre pour ramener sa bien-aimée Eurydice à la surface des vivants.

Pour représenter l’opéra de Monteverdi, une équipe musicale dirigée par Gianluca Capuano et l’une des plus anciennes compagnies de marionnettes d’Italie créent un spectacle absolument fascinant. L’Ensemble Carlo Colla e Figli est en effet un célèbre ensemble milanais, qui donne à vivre le mythe d’Orphée avec de fabuleuses marionnettes et un carrousel unique de toiles peintes.

 

 

À 20h30, à la Haus für Mozart :

 

ORPHÉE ET EURYDICE, de C. W. Gluck – opéra

 

Version de Parme

Les Musiciens du Prince-Monaco

Direction musicale : Gianluca Capuano

Mise en scène : Christof Loy

 

Il canto di Orfeo
Chef de chœurs : Jacopo Facchini

 

Orphée : Cecilia Bartoli

Eurydice : Mélissa Petit

L’Amour : Madison Nonoa

 

Danseurs : Yannick Bosc, Clara Cozzolino, Gorka Culebras, Yuka Eda, Oskar Eon,

Haizam Fathy, Mark-Krister Haav, Jarosław Kruczek, Pascu Ortí, Carla Pérez Mora,

Sandra Pericou-Habaillou, Guillaume Rabain, Giulia Tornarolli, Nicky van Cleef

 

 

Dès les origines de l’opéra, le mythe du chanteur thrace Orphée (à la recherche d’Eurydice dans les enfers) fut convoqué. Mais ce qui rendit l’opéra de Gluck Orphée et Eurydice absolument unique dans la deuxième moitié du dix-huitième siècle réside dans le fait qu’en dépit de son titre, l’opéra s’intéresse essentiellement à son héros masculin. L’œuvre devint ainsi l’emblème de l’artiste aux prises avec sa solitude et sa créativité.

De fait, Gluck révolutionne l’expression dramatique, préfigurant le romantisme.

La danse revêt également une importance capitale dans Orphée et Eurydice. C’est cette double dimension que le metteur en scène Christof Loy a choisi d’accentuer dans cette nouvelle production. La grande Cecilia Bartoli y chante Orphée, et un important groupe de danseurs effacera les frontières entre danse et texte, musique et mouvement. Cette fluidité sera magnifiée par l’utilisation de la version de 1769 de l’opéra dite “de Parme” dans laquelle Gluck réduit les trois actes de la création en un seul et fulgurant acte unique.

Lundi 29 mai – Salzbourg

À 15h, à la Haus für Mozart :

 

SCHUBERTIADE – BARTOLI / ARGERICH / BARENBOIM – concert

 

Piano : Daniel Barenboim
Piano : Martha Argerich
Mezzo-soprano : Cecilia Bartoli

Œuvres de Franz Schubert : Sonates pour piano (lieders, musique de chambre, piano à quatre mains)

 

 

Daniel Barenboim est un Orphée de la musique. Dès son plus jeune âge, il séduit les plus grands de la musique, tel le chef Wilhelm Fürtwängler qui dit de lui à onze ans qu’il est “un phénomène”. Soliste, chef d’orchestre d’anthologie, Daniel Barenboïm est également un immense musicien de chambre. Rien d’étonnant à ce qu’un homme porté par le partage adore offrir des concerts avec ses partenaires privilégiés. Parmi ses premiers complices, il y eut bien sûr Dietrich Fischer-Dieskau, avec lequel il enregistra les Lieds de Schubert. C’est au tour de Cecilia Bartoli d’inviter Barenboim dans une fameuse Schubertiade, un compositeur qui l’a accompagné durant toute sa vie. Pour accompagner ce duo prestigieux, Martha Argerich (que Barenboim connaît depuis ses années d’enfance à Buenos Aires) couronne un concert inoubliable.

 

 

À 19h, au Grosses Festspielhaus :

 

HOMMAGE À DANIEL BARENBOIM 80’ – concert de gala

 

Orchestre du Mai Musical de Florence

Direction musicale : Zubin Mehta

Piano : Martha Argerich

Mezzo-soprano : Cecilia Bartoli

Baryton : Plácido Domingo

Piano : Lang Lang

Ténor : Rolando Villazón

Soprano : Sonya Yoncheva

Programme musical non encore connu

Les 80 ans de Daniel Barenboim offrent l’opportunité de réunir ses amis musiciens
autour d’un gala en l’honneur du maestro.

 

Joyeux anniversaire, Daniel Barenboïm ! A 80 ans, le musicien argentino-israélien a révolutionné le monde de la musique. Pianiste exceptionnel, immense chef d’orchestre, il est également un artiste engagé en faveur de la paix, comme en témoigne la création en 1999 du West-Eastern Divan Orchestra, qui réunit musiciens arabes et israéliens.

Barenboïm a par ailleurs accompagné les nouvelles générations d’artistes, telle Cecilia Bartoli dès 1994 ou le pianiste Lang Lang dès 2001. Parmi ses autres “poulains” figurent Rolando Villazón et Sonya Yoncheva. C’est donc tout naturellement que ces vedettes se produisent à ses côtés durant ce grand gala anniversaire. La soirée pourra compter sur trois autres “monstres sacrés”, amis intimes de Barenboïm : Plácido Domingo, le chef Zubin Mehta (avec lequel il a fait ses débuts au Festival de Salzbourg en 1965) et bien sûr la légendaire Martha Argerich. Difficile de rêver une plus belle affiche pour un concert qui s’annonce déjà extraordinaire !

 

Prix par personne

 

VOTRE HÔTEL AU CHOIX

 

STAR INN GABLERBRÄU (***)

Au pied du pont menant à la vieille ville, le Star Inn Gablerbräu est situé dans un ancien bâtiment médiéval du 15e siècle. Les chambres sont modernes et confortables, le service agréable.

 

   

STEIN (****)

Idéalement situé dans le cœur de la vieille ville, l’hôtel Stein se partage entre mémoire de Mozart et goût d’un design élégant et inventif. Depuis sa rénovation, le Stein affiche son souci du détail, l’exclusivité et la qualité du service.

 

 

BLAUE GANS (****)

Au centre historique de Salzbourg, près de la maison natale de Mozart et face au grand théâtre du Festival, l’hôtel Blaue Gans offre un harmonieux compromis entre tradition et modernisme.

 

 

SACHER (*****sup.)

Sur les rives de la Salzach, face au panorama grandiose de la vieille ville, de la Forteresse et des Alpes, le Sacher est un hôtel de grande tradition, à l’élégance et au service irréprochables.

 

 

 

Séjour du 26 au 30 mai 2023 :

 

 

Star Inn Gablerbräu :

Forfait en chambre double Superior : 2 540 €

Supplément chambre individuelle Standard : 408 €

Supplément chambre individuelle Superior : 476 €

 

 

Stein :

Forfait en chambre double Junior Suite : 3 170 €

Supplément chambre individuelle Standard : 452 €

Supplément chambre individuelle Junior Suite : 924 €

 

 

Blaue Gans :

Forfait en chambre double Deluxe Suite : 3 460 €

Supplément chambre individuelle Medium : 880 €

Supplément chambre individuelle Deluxe Suite : 1 176 €

 

 

Sacher :

Forfait en chambre double Deluxe : 3 990 €

Supplément chambre individuelle Deluxe : 1 508 €

Forfait en chambre double Deluxe vue rivière : 4 340 €

Suppl. chambre individuelle Deluxe vue rivière : 1 852 €

 

 

 

Le prix de ce voyage comprend : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 4 nuits •la taxe de séjour • les places de spectacle en première catégorie • l’assistance rapatriement.

 

Le prix de ce voyage ne comprend pas : les extras •le transport • les transferts aéroport.

 

Séjour individuel.

Transport et transferts aéroport sur demande.

Déduction de la nuit du 26 au 27 mai sur demande.

 

Programme et prix communiqués sous réserves de modification de la part du festival ou par décision du gouvernement en raison d’éventuelles contraintes sanitaires.

 

Et aussi...
Festival de Pentecôte
du 26 au 30 mai 2023

Chargée de Projets

Carolina Calamai

+ 33 1 43 59 79 86

+ 33 7 69 12 54 46

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur

Chargée de Projets

Carolina Calamai

+ 33 1 43 59 79 86

+ 33 7 69 12 54 46

Contacter par courriel
Inscriptions

Ouvertes