VI
Voyages Individuels menu
La Fugue
Accueil Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Calendriers Contact Mentions Légales
Fr Eng
VI
Retour au voyage précédent
Salzbourg
Salzbourg été
Du 15 au 18 août 2019
Nombre limité de participants
Une distribution exceptionnelle avec
Sonya Yoncheva, Cecilia Bartoli et Daniel Barenboïm
Bulletin d'inscription

Salzbourg été

Une distribution exceptionnelle
avec Sonya Yoncheva, Cecilia Bartoli et Daniel Barenboïm

Salzbourg n’est pas seulement la ville de Mozart. Bien sûr, la visite de la maison natale du compositeur, au n° 9 de la Getreidegasse, reste un incontournable. Mais l’ancienne principauté archiépiscopale possède une histoire fascinante qui remonte à la Préhistoire. Avec humour, le Salzburg Museum retrace les très riches heures de cette cité enchanteresse. Le Quartier de la Cathédrale contient également des trésors inouïs, notamment un célèbre cabinet de curiosités, invisible au public durant plusieurs siècles. Les amoureux de la poésie ne manqueront sous aucun prétexte la visite de la maison natale du grand poète lyrique Georg Trakl sur la magnifique Waagplatz.

 

C’est à un même retour aux sources, un désir de puiser au ferment de l’origine, que nous invite le prestigieux Festival d’été de Salzbourg. Son directeur artistique, Markus Hinterhäuser, a, en effet, choisi de convoquer les dieux et les mythes de l’opéra. Médée, Orphée, Idoménée, Alcina…. Des soirées hors-normes, aux passions furieuses qui se déchaînent sur scène. Défilés de stars (Yoncheva en Médée, Bartoli en Alcina, Sandrine Piau, Martha Argerich…), metteurs en scène de génie (Sellars, Kosky, Stone) : ce séjour, dans le cadre idyllique des Alpes autrichiennes, a décidément des airs d’Olympe !

Votre programme

Jeudi 15 août

 

À 15h30, à la Felsenreitschule – spectacle optionnel :

 

Idoménée, de W.A. Mozart

Orchestre Baroque de Freiburg

 

Teodor Currentzis, Direction musicale
Peter Sellars, Mise en scène

 

Russel Thomas, Idoménée
Paula Murrihy, Idamante
Ying Fang, Ilia
Nicole Chevalier, Électre
Jonathan Lemalu,  Neptune/La voix

 

Le metteur en scène américain Peter Sellars avait révolutionné notre vision des opéras de Mozart dans les années 1990. Le trublion californien renouvelle l’expérience en s’associant au génial et provocateur chef d’orchestre Teodor Currentzis, pour un spectacle qui risque de faire beaucoup parler de lui. Qu’il s’agisse du fond (Sellars aime à rapprocher l’opéra de problématiques politiques contemporaines) que de la forme musicale (Currentzis tend à s’approprier les œuvres qu’il interprète pour créer un tout organique), Idomenéo va déchaîner les passions. Mais aucun doute possible : le premier chef d’œuvre lyrique indiscutable de Mozart va connaître une seconde et formidable résurrection.



À 20h, à la Haus für Mozart :

 

Concert – Barenboïm/Argerich

Membres de la West-Eastern Divan Orchestra

 

Martha Argerich, Piano
Daniel Barenboïm, Piano

 

– S. Prokofiev : Ouverture sur thèmes juifs op. 34
– R. Schumann : Andante et variations pour
2 pianos, 2 violoncelles et cor en si bémol majeur
– D. Chostakovitch : Quintette avec piano en sol mineur, op. 57

 

Vendredi 16 août

 

À 19h, au Grosses Festspielhaus :

 

Médée, de L. Cherubini

Philarmonie de Vienne

 

Thomas Hengelbrock, Direction musicale
Simon Stone, Mise en scène

 

Sonya Yoncheva, Médée
Pavel Chernoch, Jason
Vitalij Kowaljov, Créon
Rosa Feola, Dircé
Alisa Kolosova, Néris

 

Brahms la considérait comme « un sommet de musique dramatique ». Œuvre charnière du classicisme et du romantisme, Médée de Chérubini (1797) connait actuellement une éblouissante résurrection. Après son impressionnante interprétation au Staatsoper de Berlin, Sonya Yoncheva renoue avec ce rôle écrasant de dramatisme et d’expression. La présence de la soprano bulgare a d’ores et déjà été comparée à celle Maria Callas, autre célèbre titulaire du rôle ! La production salzbourgeoise s’appuie en outre, sur la science théâtrale du magicien Simon Stone, qui a proposé au Théâtre de l’Odéon de Paris une magnifique version parlée de la Médée d’Euripide.

Samedi 17 août

 

À 15h, à la Haus für Mozart :

 

Orphée aux enfers, de J. Offenbach

Philharmonie de Vienne

 

Enrique Mazzola, Direction musicale
Barrie Kosky, Mise en scène

 

Marcel Beekman, Aristée/Pluton
Martin Winkler, Jupiter
Joel Prieto, Orphée
Kathryn Lewek, Eurydice
Anne-Sophie Von Otter, L’Opinion publique

 

Première bonne nouvelle de cet Orphée aux Enfers salzbourgeois : le chef franco-italien Enrique Mazzola, qui n’a pas son pareil pour apporter truculence et ampleur à l’orchestre offenbachien. Dans la distribution, on se réjouit également de retrouver l’immense Anne- Sofie von Otter dans le rôle de L’Opinion Publique et la délicieuse Léa Desandre en Vénus. Dernier atout, et non des moindres, de ce spectacle très attendu : la mise en scène inventive de Barrie Kosky qui alliera tout à la fois l’humour et la féérie brillante nécessaires à l’opéra bouffe.

 

Dimanche 18 août

 

À 18h30, à la Haus für Mozart – spectacle optionnel :

 

Alcina, de J.F. Haendel

Les Musiciens du Prince – Monaco

 

Gianluca Capuano, Direction musicale
Damiano Michieletto, Mise en scène

 

Cecilia Bartoli, Alcina
Philippe Jaroussky, Ruggiero
Sandrine Piau, Morgana
Kristina Hammarström, Bradamante
Christoph Strehl, Oronte
Alastair Miles, Melisso

 

Créé à Londres en 1735, Alcina est un opéra « merveilleux », qui abonde en transformations magiques et en effets surnaturels qu’adorait le public de l’opéra baroque. A chacun des personnages, Haendel offre des envolées lyriques parmi les plus belles de sa production scénique. Citons Morgana (interprétée par Sandrine Piau) et son air « Tornami a vagheggiar », Ruggiero (ici chanté par Philippe Jaroussky) dont l’éblouissant « Verdi Prati » était initialement écrit pour le castrat Carestini mais c’est peut-être dans le rôle de la magicienne Alcina que Haendel a puisé la quintessence de son inspiration. Dans une mise en scène de Damiano Michieletto, la mezzo romaine créera notamment le frisson dans l’immense et caressant « Ah mio cor », bouleversante plainte amoureuse d’une dizaine de minutes.



Prix par personne

 

 

Hôtel Star Inn Gablerbräu (***) :

Forfait en chambre double Superior : 2 310€
Supplément chambre individuelle Standard : 201€

 

Hôtel Sacher (*****sup.) :

Forfait en chambre double : 3 490€
Supplément chambre individuelle : 900€

 

Hôtel Blaue Gans (****) :

Sur demande

 

 

 

Spectacles Optionnels – billets de catégorie I :

IDOMENEO le 15 août à 15h30: 660€
ALCINA le 18 août à 18h30: 660€

 

 

 

Nuit supplémentaire, petit-déjeuner inclus:

 

Star Inn:

Chambre double : 137€
Supplément chambre individuelle : 67€

 

Sacher :

Chambre double : 475€
Supplément chambre individuelle : 300€

 

 

Et aussi...
Salzbourg été
Du 15 au 18 août 2019

Responsable de ce voyage

Elisabeth Belloc
+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur

Responsable de ce voyage

Elisabeth Belloc
+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Inscriptions

Ouvertes