VI
Voyages Individuels menu
La Fugue
Voyages Accompagnés Voyages Individuels Voyages Sociétés Calendriers Contact Mentions Légales
Fr Eng
VI
Retour au voyage précédent
Salzbourg Semaine Mozart
Semaine Mozart
Du 31 janvier au 3 février 2020
Sous la direction de
Rollando Villazon
Bulletin d'inscription

Semaine Mozart

Sous la direction de
Rollando Villazon

Entre Salzbourg et Mozart, l’histoire d’amour est passionnelle. La silhouette du compositeur flâne dans d’innombrables lieux de la ville autrichienne. On visite aujourd’hui sa maison natale au n° 9 de la Getreidegasse, mais également la grande bâtisse qu’il habita entre 1773 et 1780 au n° 8 de la Makartplatz, sur l’autre rive de la Salzach, sans oublier de déguster les Mozartkugeln qui furent inventés en… 1890 par le chocolatier Fürst.

 

En hommage à son grand homme, Salzbourg consacre une semaine entière à la musique du compositeur de Don Giovanni. A la tête de la bien-nommée « Semaine Mozart », Rollando Villazon fait preuve d’une imagination débordante. Pour la deuxième édition sous sa direction, le ténor franco-mexicain explore la production mozartienne pour vents. Un programme littéralement décoiffant avec une représentation exceptionnelle du Messie de Händel (dans la version corrigée par Mozart) emmenée par un duo d’exception : le metteur en scène Bob Wilson et le chef d’orchestre Marc Minkowski. Trois autres rendez-vous poursuivent cette rencontre exceptionnelle : la sublime Gran Partita interprétée par les Wiener Philharmoniker sous la direction du légendaire Daniel Barenboïm, un plantureux programme vocal et chambriste emporté par Riccardo Minasi, et un gala de clôture dirigé par Daniel Harding dans lequel on pourra entendre l’émouvant Concerto pour clarinette par Andreas Ottensammer.

Votre programme

VENDREDI 31 JANVIER – SALZBOURG

 

À 20h, à la Haus für Mozart :

 

LE MESSIE, de W.A. Mozart

 

Les Musiciens du Louvre

 

Marc Minkowski : Direction musicale
Robert Wilson : Mise en scène

 

Elena Tsallagova : Soprano
Wiebke Lehmkuhl : Alto
Richard Croft : Ténor
José Coca Loza : Basse

 

Robert Wilson met en scène l’un des quatre oratorios de Händel que Mozart retravailla pour répondre à une commande du Baron van Swieten. Dans Le Messie, Mozart a traduit le texte en allemand, arrangé le plan d’ensemble et subtilement réorchestré les parties de bois et de cuivres. À cette rencontre au sommet répond la rencontre contemporaine de deux artistes au sommet de leurs moyens : le metteur en scène Bob Wilson et le chef d’orchestre Marc Minkowski. Le premier, maître d’un art gestuel et poétique uniques, et le second, à la tête de son
ensemble Les Musiciens du Louvre sur instruments d’époque, promettent un enchantement visuel et musical fascinant.

 

SAMEDI 1ER FÉVRIER – SALZBOURG

 

À 11h, au Mozarteum :

 

ORCHESTRE DU MOZARTEUM DE SALZBOURG

 

Giulia Semenzato : Soprano
Radek Baborák : Cor
Robert Levin : Piano

 

W.A. Mozart :
– Ouverture de Mitridate, re di Ponto KV 87
– Récitatif et air pour soprano et orchestre Bella mia fiamma, addio et Resta, oh cara KV 528
– Concerto pour cor et orchestre en mi bémol majeur
– Mitridate, re di Ponto KV 87, Air de Sifare n° 13 Lungi da te, mio bene
– Symphonie en sol majeur KV 74
– Symphonie en sol majeur KV 124
– Air pour soprano et orchestre Chi sà, chi sà, qual sia KV 582
– Concerto pour piano et orchestre en fa majeur KV 459
– Il re pastor KV 208, Air de Elisa n° 8 Barbaro, oh Dio ! mi vedi

 

Le grand chef baroque Riccardo Minasi imagine un portrait vibrionnant de Mozart. Les solistes invités sont d’exception, notamment le célèbre pianiste américain Robert Levin. Mais c’est surtout l’intelligence du programme qui saisit : des extraits de Mithridate (génial opéra seria écrit à 14 ans), à des sublimes concertos pour cor et piano à des arias du Re Pastore emmenés par la soprano italienne Giulia Semenzato, c’est toute la splendeur de la musique du jeune Mozart qui resplendit. Une splendeur d’autant plus fastueuse que Minasi dirige le fougueux et juvénile Mozarteum Orchestra Salzburg.

 

À 19h30, au Grosses Festspielhaus :

 

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE VIENNE

 

Daniel Barenboim : Direction musicale
Daniel Barenboim : Piano

 

W.A. Mozart :
– Sérénade pour 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 cors de basset, 4 cors, 2 bassons et 1contrebasse Gran Partita en si bémol majeur KV 361
– Concerto pour piano et orchestre en la majeur KV 488
– Symphonie Haffner-Symphonie en ré majeur KV 358

 

Chez le compositeur de Don Giovanni et La flûte enchantée, la voix féminine aime se perdre dans les aigus (il n’y a qu’à songer à la Reine de la Nuit pour s’en convaincre) et les héroïnes de ses opéras ont toutes en commun une sensibilité ardente, délicate et aérienne. La très prometteuse soprano Louise Adler, récompensée aux International Opera Awards en 2017, présente les airs les plus émouvants de Susanna, Pamina ou encore Fiordiligi. L’événement de la soirée réside également dans l’accompagnement orchestre, avec le Chamber Orchestra Orchestra, dont le fonctionnement collaboratif (ce sont les musiciens qui choisissent le chef, en l’occurrence ici le jeune astre britannique Robin Ticciati) est le meilleur gage d’excellence.

 

DIMANCHE 2 FÉVRIER – SALZBOURG

 

À 18h, au Mozarteum :

 

MAHLER CHAMBER ORCHESTRA

 

Daniel Harding : Direction musicale
Cecilia Tara Erraught : Mezzo-soprano

Andreas Ottensamer : Clarinette

 

W.A. Mozart :
– Symphonie en la majeur KV 201
– Concerto en la majeur pour clarinette et orchestre KV 622
– Ouverture de Così fan tutte KV 588, Air de Fiordiligi n°14 Come scoglio immoto resta
La clemenza di Tito KV 621, Air de Sesto n° 9 Parto, ma tu ben mio
– Symphonie en ré majeur Prager Symphonie KV 504

 

De par son fonctionnement unique (les musiciens en sont les gérants), le Mahler Chamber Orchestra s’affirme comme l’un des orchestres les plus enthousiasmants de la planète. Fidèle de la formation, le chef Daniel Harding dirige un magnifique gala pour la clôture de la Mozart Woche. Au programme, des pages issues cette fois de la dernière période du compositeur autrichien : Cosi fan Tutte, La Clémence de Titus et l’immortel Concerto pour clarinette interprété par le brillant Andreas Ottensamer, clarinettiste solo du Philharmonique de Berlin. De quoi quitter à regret Mozart et la si belle ville de Salzbourg !

Prix par personne

Star Inn Gablerbräu (***)
Forfait en chambre double Superior : 1 520 €
Supplément chambre individuelle Standard : 117 €
Supplément chambre individuelle Superior : 192 €

 

Blaue Gans (****)
Forfait en chambre double Large : 1 900 €
Supplément chambre individuelle Medium : 399 €
Supplément chambre individuelle Large : 585 €

 

Goldener Hirsch (*****)
Forfait en chambre double Deluxe : 2 450 €
Supplément chambre individuelle Classic : 204 €
Supplément chambre individuelle Deluxe : 663 €
Forfait en chambre double Festival Wing : 2 580 €

 

Sacher (*****)
Forfait en chambre double : 2 950 €
Supplément chambre individuelle : 980 €

 

Le prix de ce voyage comprend : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner pour 3 nuits • la taxe de séjour • les places de spectacle en première catégorie • l’assistance rapatriement.

 

Le prix de ce voyage ne comprend pas : les extras • le transport • les transferts aéroport.

Et aussi...
Semaine Mozart
Du 31 janvier au 3 février 2020
Responsable de ce voyage

Elisabeth Belloc

+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Retrouvez tous les détails de ce voyage sur votre ordinateur
Responsable de ce voyage

Elisabeth Belloc

+33 1 43 59 20 32

Contacter par courriel
Inscriptions

Sur liste d’attente