Baden-Baden
Festival de Pâques II
Du 29 mars au 1 avril 2024
Prix

Prix sur-mesure

Nombreux sont les visiteurs d’hier et d’aujourd’hui à succomber à l’irrésistible qualité de vie de Baden-Baden. Napoléon, Dostoïevski, Brahms ou Wagner ont su trouver dans la cité thermale un havre de paix et de repos. Se promener dans les rues de la vieille ville est toujours un enchantement, tout comme les magnifiques espaces verts (dont la célèbre Lichtentaler Allee) constituent une authentique invitation à la splendeur. Riche de son histoire, Baden-Baden possède aussi des musées de premier plan dont le Musée Fabergé et le Frieder Burda à la modernité assumée.

 

Aux premiers beaux jours, le Festival de Pâques de Baden-Baden accueille le prestigieux Orchestre Philharmonique de Berlin. L’édition 2023 promet d’immenses moments de musique : la violoniste Lisa Batiashvili dans le concerto de Sibelius, le pianiste Jan Lisiecki dans le troisième concerto de Beethoven ou encore une exceptionnelle Elektra de Strauss portée par le chef Kirill Petrenko et un trio vocal de rêve : Nina Stemme (Elektra), Michaela Schuster (Clytemnestre) et Elza van den Heever (Chrysothémis). De grands concerts en perspective !

Impossible de résister au charme de Baden-Baden !
Le programme
BERLINER PHILHARMONIKER, KIRILL PETRENKO ET LISA BATIASHVILI
Le 29 mars 2024
BERLINER PHILHARMONIKER, TUGAN SOKHIEV ET JAN LISIECKI
Le 30 mars 2024
ELEKTRA, de R. Strauss
Le 31 mars 2024
Vendredi 29 mars - Baden-Baden

À 18h, à la Festspielhaus:

 

BERLINER PHILHARMONIKER, KIRILL PETRENKO ET LISA BATIASHVILI

 

Orchestre philharmonique de Berlin

Kirill Petrenko : Direction musicale

Lisa Batiashvili : Violon

 

– J. Sibelius : Concerto pour violon en ré mineur op.47

– J. Brahms : Symphonie no4 en mi mineur op.98

 

Voici un superbe concert avec deux chefs-d’œuvre du répertoire. Écrit entre 1903-1904, le Concerto pour violon de Sibelius est un hommage à l’instrument fétiche
du compositeur. Longtemps, le musicien finlandais a en effet caressé l’idée de devenir violoniste vedette. La grande soliste géorgienne Lisa Batiashvili interprète cette véritable déclaration d’amour au violon romantique. En 1884, Johannes Brahms est un compositeur célébré dans l’ensemble du monde germanique. Son art musical est respecté à l’égal d’un Beethoven, notamment son génie pour créer des variations. Dans ce qui constitue l’une de ses dernières œuvres orchestrales, Brahms parvient à la quintessence de l’esprit romantique. L’immense Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Kirill Petrenko interprète ici un compositeur, visiteur régulier de Baden-Baden.

Samedi 30 mars - Baden-Baden

À 18h, à la Festspielhaus:

 

BERLINER PHILHARMONIKER, TUGAN SOKHIEV ET JAN LISIECKI

 

Orchestre philharmonique de Berlin

Tugan Sokhiev : Direction musicale

Jan Lisiecki : Piano

 

– L. Van Beethoven: Concerto pour piano no3 en do mineur

– A. Bruckner : Symphonie no7 en mi majeur

 

Ludwig van Beethoven était considéré comme un des plus grands pianistes de son époque. Parmi son cycle de cinq concertos, le Concerto n°3 occupe une place
privilégiée : par son ampleur, la beauté de son mouvement lent et sa puissance poétique, il représente le premier « grand » concerto de Beethoven. Après avoir
beaucoup impressionné le public de la Festspielhaus en 2012, le pianiste canadien Jan Lisiecki s’empare de ce chef d’œuvre romantique. La Symphonie n°7 marque également un point de départ dans la carrière de Bruckner. Combien de difficultés le compositeur autrichien a-t-il dû surmonter dans le milieu musical pour triompher à la fin du 19e siècle ! Pourtant, les premiers auditeurs de la Symphonie n°7 saisirent tout de suite le souffle monumental de cette œuvre grandiose. L’Adagio est une authentique musique d’île déserte, qui sera ici interprétée par le luxueux Philharmonique de Berlin dirigé par Tugan Sokhiev.

Dimanche 31 mars - Baden-Baden

À 18h, à la Festspielhaus:

 

ELEKTRA, de R. Strauss

 

Orchestre philharmonique de Berlin

Kirill Petrenko : Direction musicale

Philipp Stölzl : Mise en scène

Nina Stemme : Electre

Elza Van Den Heever : Chrysothémis

Michaela Schuster : Clytemnestre

Johan Reuter : Oreste

W. Ablinger-Sperrhacke : Egisthe

 

Géniale et terrifiante Elektra ! Dans son opéra, Richard Strauss esquisse les premiers pas vers une musique d’avant-garde et une psychologie moderne. La création, le 25 janvier 1909, choque certes une partie du public par sa violence scénique et musicale, mais rencontre immédiatement un succès qui ne s’est jamais démenti depuis. Car on ne ressort jamais indemne de l’expérience Elektra. Les trois figures féminines du drame répondent toutes à un archétype psychologique fort, et c’est dans la confrontation de ces personnalités mythiques (Electre, Clytemnestre, Chrysothémis) que se noue l’essence de l’opéra. Pour cette représentation d’Elektra mise en scène par Philip Stölzl (dramaturge réputé sur les scènes d’Outre Rhin), le Festival de Baden-Baden a fait appel à une véritable « dream team » : la légendaire Nina Stemme dans le rôle-titre, Michaela Schuster en Clytemnestre et Elza van den Heever en Chrysothémis. Dans la fosse, Kirill Petrenko à la tête de son Orchestre Philharmonique de Berlin est un chef d’opéra exceptionnel.

Vos hôtels au choix
BELLE EPOQUE (****)

Cadre luxueux et hospitalité d’une superbe demeure du 19e siècle rénovée : l’hôtel Belle Époque vous séduira par son authenticité et son calme. Le service et le confort sont irréprochables.

MAISON MESSMER (*****)

L’établissement reste un fidèle garant de la grande tradition thermale de Baden-Baden. Le spa et le service exigeant du personnel s’ajoutent au standing hors norme de ses chambres.

Renseignements sur ce voyage
En charge de la destination
Angèle Voyen
Contact
+33 1 43 59 10 14
+33 7 68 80 38 56
Partager
Bulletin d'inscription
Nos voyages
les plus récents
error: Content is protected !!